Cacophoneuses – The Myth of Lorelei

10 Mai 14 Cacophoneuses – The Myth of Lorelei

Binôme féminin d’origine française, nos fabricantes de bruit en synthétique Cacophoneuses (soit Sandra plus Joséphine) prennent pied chez Hands après une apparition remarquée à l’édition 2013 du festival Fondation Sonore, suivie d’une autre performance au festival et jalon electro Maschinenfest.
Outre sa présence sur des formats compilation (le récent Forms of Hands 14), voici que se matérialise pour les filles un premier chapitre long en la collection de travaux The Myth of Lorelei, matérialisation d’une véritable obsession rythmique.
Esprit féminin, version dure. La frappe massive telle que sculptée par le binôme s’inscrit dans les grands canons du label, les deux jeunes femmes échafaudant un son musculeux et répétitif. Il y a là ambition de style, sans pour autant que le disque passionne uniformément ni sur la longueur. La boucle a certes sa force mais peut lasser dans sa logique intrinsèque (« Obsession », « Dirty Girls like dirty Beats », « Eyes are cursed », moments de prégnance du bruitisme). Ailleurs, Cacophoneuses font preuve d’une ambition texturale qui colorise et revigore leur musique : « French Kiss », à titre d’exemple, dégage une intéressante spatialité.

En définitive, c’est sans doute davantage pour les discrets éléments atmosphériques de la charpente que pour sa charpente elle-même que le son de Cacophoneuses nous interpelle. Néanmoins le binôme porte, ci ou là et non sans réussite, une tension hypnotique (« Covent of the Virgins », « Haunt my Remembrance »). Alors, nous lui reconnaîtrons volontiers un contrôle sur sa production (les machines obéissent) et le mérite d’un certain style.
À suivre, en espérant que le spectre sonore s’élargisse dans les temps futurs.

> WEB OFFICIEL
Facebook

Be Sociable, Share!

Tracklisting :
Be Sociable, Share!























Tweet

Note : 65%

Site du groupe / MySpace :
Be Sociable, Share!