Bruit Qui Court – s/t

30 Nov 14 Bruit Qui Court – s/t

Profondément noirs, les textes du groupe mettent en scène les différentes facettes du refus social, entre rejet lucide (« There is no Alternative », poignant) et colère méchamment poétique. Le Je lyrique est le bienvenu, alternant avec des textes en narrateur externe, ce qui donne à chacun des quatre membres un écho à ses propres préoccupations. La musique surprend : on aurait pu avoir un punk screamo traditionnel, au lieu de ça, on a droit à du piano en intro (« Comme une Traînée de Poudre »). Puis, ce sont des volutes électro-rock qui s’installent, généreuses : pas de sécheresse dans cette musique, mais un goût pour la vie, la chaleur qui fait du bien avec un clavier qui virevolte souvent. On a aussi du glockenspiel, un piano jouet, une belle voix féminine qui soutient avec froideur les mots jetés (« Ma Haine, ma Colère et ma Rage #1 »). Le final très space-rock de « I/M » (ici et Maintenant) ouvre une fenêtre lumineuse tandis que le brutal refrain de « Sans jamais vous suivre » chamboule tout en mode heavy-noise-synthétique. « Né libre » marque une pause douce, comme une confession nocturne. Extrêmement variées et libres d’étiquettes globalisantes, les compositions de ce troisième disque se placent sous l’égide spirituelle de Charlie Bauer, mort en 2011 – passage par les jeunesses communistes, soutien au FLN algérien, créateur d’un groupe révolutionnaire, compagnon de route de Mesrine et Robin des Bois moderne. La brutalité punk des propos, la capacité à les faire vivre puissamment seront des atouts auprès des anars de par le monde. La richesse musicale et le cœur mis dans ces pulsations vitales (le son bien noise de la basse sur certains titres, dont « La Mélancolie ») en feront un groupe à l’audience plus large. Un beau combat qui se prépare et se défend également sur scène.

Be Sociable, Share!

Tracklisting :
Be Sociable, Share!























Tweet

Note : 80%

Site du groupe / MySpace :

http://www.brtqc.com/

Be Sociable, Share!