Blaspheme – Briser Le Silence

16 Déc 10 Blaspheme – Briser Le Silence

Certains retours font vraiment plaisir surtout quand ils sont aussi improbables qu’inespérés. Tel est le cas avec le come back de Blaspheme. Vingt cinq ans après leur second opus « Désir de Vampyr », c’est sous une iconographie plus contemporaine, signée JP Fournier dont on reconnaît immédiatement la patte caractéristique, que parait le tant attendu troisième scud des parisiens judicieusement nommé « Briser le silence ».

Hormis le batteur d’origine Regis Martin, remplacé par le fils du bassiste Aldrick Guadagnino, c’est le lineup d’origine qui répond vaillamment à l’appel.

Philippe et Pierre sont égaux à eux même, tels qu’on les avaient laissé en 1985, mais qu’en est-il de Marc Fery, dont le timbre suraigu entre Christian « Zouille » Augustin de Sortilège, Raphael Garrido de Warning et Daniel Balavoine, faisait grincer bien des dents à l’époque ? Je rassure de suite les fans de Marc ainsi que ses détracteurs, sa voix a évolué, le vocaliste ne titillant plus les cîmes comme à la grande époque. Pourtant même si il chante un ton en dessous, il n’a absolument rien perdu de son peps, de sa chaleur et de sa justesse vocale et c’est un plaisir de ce retrouver face à un des survivants de cette frensh touch vocales propres au Metal hexagonal des années 80.

« The Crow » avec une production de qualité à des années lumières du son sans épaisseur de jadis nous tirerait presque une larme à l’oeil. Ils ont réitérés l’exploit de me faire taper du pieds frénétiquement avec une composition dans le style de « Seul », typiquement dans l’esprit de Blaspheme et de la fameuse scène Française du début des glorieuses eighty’s.

Le mid tempo « Briser le silence » lui emboîte le pas tout en puissance, fort en émotions. Voilà en tous cas un retour nettement plus conforme à l’attente des fans nostalgiques du Heavy d’antan que celui de Satan Jokers dont il ne reste qu’un unique membre d’origine et dont le style n’est plus tout à fait le même.

L’énergique et Rock n’ Roll « Carpe Diem » me convainc définitivement … Marc et sa bande ont de sacrés beaux restes. On ralentit le tempo avec un « Coeur d’enfant » où Pierre nous balance des harmoniques de toute beauté et où Marc se lance dans un déchirant plaidoyer contre l’exploitation des enfants.

Arrivé à mi parcours, Blasphème semble marquer le pas avec un « Qui suis-je ? » plutôt insipide. Une sensation qui se précise avec la longue ballade « Ultime Errance », un long discours contre les méfaits de l’alcool, trop moralisateur et bien pensant qui se traîne en longueur finissant même sur une note assez désagréable proche de la variété.

Blasphème tentera ensuite de revenir en force avec le faussement Rock « De l’ombre à la lumière »; une approche plus travaillé et actuelle du Heavy, sympathique sans être totalement convainquant.

La double grosse caisse est de mise sur le speedé « Homme éternel » qui fait songer à du Manigance, là encore Blaspheme ne semble plus aussi à l’aise que sur le début de l’album. Ce dernier se clos sur un joli instrumental « Memories » composé en hommage à leur ancien manager.

« Briser le silence » est clairement une oeuvre à deux vitesses qui alterne le bon et le moins bon. Avec du recul, c’était d’ailleurs déjà le cas des deux albums originaux des parisiens dont certains titres sont devenus cultes comme « Désir de Vampyr », « Vivre libre », « Excalibur » ou « Jehovah ». Hymnes à la française, pour une fois que l’on peut être fier de notre patrimoine métallique autant le dire, qui étaient malheureusement noyés au milieu de compositions plus insipides. Voilà d’ailleurs peut être pourquoi Blasphème se plaçait déjà un cran derrière les leaders qu’étaient Warning ou Sortilège. 25 ans plus tard, la donne n’a pas changé…enfin si les concurrents de l’époque ne sont plus là et je me contenterai donc de déguster avec un certain plaisir cette galette finalement pas si mal réussie que cela.

Be Sociable, Share!

Tracklisting :
1. The Crow

2. Briser Le Silence

3. De L’ombre à La Lumière

4. Carpe Diem

5. Coeur D’enfant

6. Qui Suis-je

7. L’ultime Errance

8. Homme Eternel

9. Mémoires

Be Sociable, Share!























Tweet

Note : 75%

Site du groupe / MySpace :

membres.multimania.fr/blaspheme

www.myspace.com/blaspheme_2007

Be Sociable, Share!

Laisser une réponse