Axel Rudi Pell – The ballads IV

08 Nov 11 Axel Rudi Pell – The ballads IV

Quatrième compilation du même nom affiliée à  sieur Axel Rudi Pell et  son all star band, The ballads IV utilisent les mêmes recettes que les trois précédents opus:  un savant mélange de compositions originales et de reprises à la sauce Heavy guitar heroes bien propres.

Seuls les trois premiers titres sont des nouveautés, les autres apparaissant sur l’un ou l’autre des moults albums studio du Axel Rudi Pell band.

Parmi les réussites citons tout de même  le vibrant « Northern Lights » ou le fameux « In the air Tonight » de Phil Collins qui prend ici une toute autre dimension sous le doigté du guitariste et l’impact du  timbre chaud et expressif de Johnny Gioeli. Mais finalement, ce n’est pas une surprise, les amateurs connaissant bien le potentiel de Sieur Pell. Intéressons nous donc plus précisément aux trois originaux de cette compilation. « Where the wild waters Flow », écrite pour l’occasion par le guitariste blond peroxydé. Une ballade des plus conventionnelles mais qui utilise avec, brio toutes les fines recettes du succès. Une jolie mélodie, un refrain poignant et de beaux petits solos plein d’émotions. En grand orfèvre du genre, il est vraiment difficile de prendre Axel Rudi Pell à défaut. Les deux autres titres  inédits sont… des reprises. D’abord  « Hallelujah » de Leonard Cohen puis  le monument du heavy metal qu’est « Holy Diver » du regretté Ronnie James Dio. La reprise d’ »Hallelujah » fonctionne sans soucis grâce au charisme de Johnny Gioeli. Même si cette adaptation est moins métallique qu’ »In the air Tonight », ajouter ne serait-ce qu’un soupçon  de  guitare a une composition pop, lui donne de suite une classe supplémentaire. Pour « Holy Diver » le problème est pris dans l’autre sens et le résultat s’en trouve faussé. Le gros riff de guitare heavy est remplacé par de doux arpèges au piano et, je ne peux m’empêcher de  jouer les rabats joie  mais  cela coince vraiment. D’ailleurs s’il n’y avait les couplets de Johnny qui s’époumone comme il peu, en vain, pour remonter le niveau et rendre un hommage digne de ce nom au grand Ronnie, on ne reconnaîtrait même pas cet hymne métallique.

Trois enregistrement inédits sur treize dont l’une est une vraie faute de goût, vous en tirerez vous même les conclusions.  Est-ce suffisant pour justifier cet achat ? Rien n’est moins sur.  Malgré la qualité globale de l’ensemble, il manque sincèrement ce petit vent de fraîcheur qui donne de l’intérêt à une écoute.

Be Sociable, Share!

Tracklisting :
1 Where The Wild Waters Flow

2 Holy Diver

3 Hallelujah

4 Northern Lights

5 Noblesse Oblige (Opus #5 Adagio Contabile)

6 Love Gun

7 Glory Night

8 In The Air Tonight

9 Touching My Soul

10 Like A Child Again

11 No Chance To Live

12 Haunted Castle Serenade (Opus #4 Grazioso E Agresso)

13 The Curse Of The Damned

 

Be Sociable, Share!























Tweet

Note : 66%

Laisser une réponse