Artús – Ors

19 Mar 17 Artús – Ors

Le groupe Artús mêle synthétiseur « dark energy » et « solid body » (leur célèbre vielle à roue électrique) dans un rock tribal enraciné. Comprendre par là que la culture béarnaise est présente dans leur façon d’aborder les choses, esthétiquement et thématiquement puisque pour cet album, ces « libertaires humanistes » ont puisé dans leurs liens avec Jean Soust et se sont interrogés sur les liens entre Arthur, l’Homme, et Ors, l’ours des Pyrénées. Après une saison d’hivernation (contrairement à l’hibernation, le procédé ne plonge pas l’être dans un sommeil profond et long, mais dans une torpeur toute méditative), les six hommes (dont trois Baudoin – deux frères chanteurs et leur cousin) ont couvé ces cinq titres.

« Être homme, se civiliser, n’est pas s’affranchir de l’animal mais assumer et transcender l’animal qui est en soi. » (Jean Soust)

Quoi de mieux que la musique pour, justement, montrer (du latin monstrare, donner à voir et dont l’étymon a aussi donné le nom monstre) ce processus et ces allers-retours entre l’homme et la bête ?

Les musiciens et leur penseur établissent alors un parallèle avec la figure de Pan, dieu rustique, dont la musique trop humble fut repoussée par le dieu montagnard Tmôle au profit de la divine musique d’Apollon. La musique d’Artús pioche et réinvente les instruments traditionnels, comme cette vielle qu’ils ont manufacturée avec le luthier Philippe Mousnier (dans le Comminges, Pierre Rouch et d’autres sont aussi des passionnés d’arts anciens qu’ils revivifient). Toutefois, qu’on ne s’y trompe pas : ils ne sont ni Mont Jòia dans un registre folklorique, ni Françoise Dague, auteure autrefois d’une bonne Pòp occitana. Les sonorités utilisées les situent aisément dans un registre rock noisy, dissonant, martelé, cabossé, sauvage en un mot. Sur « Chasse Party », leur musique s’ébroue même dans une culture plus large, celle des musiques dites orientalistes qui vont des rives de la Méditerranée à l’Europe centrale.

Tous avaient constaté la maigre récolte de chansons sur l’ours ; alors que la bête avait pourtant attiré nombre d’histoires dans la culture béarnaise – gasconne. Une exception donne son allant au titre « L’Ors Dominique », de toute beauté. Cette réinterprétation minimale sur un air original de paroles traditionnelles révèle ainsi la force d’une mélodie en clair-obscur, comme les ombres d’un sous-bois, comme les ombres que portent en eux les êtres, hommes mauvais et bons qui enveniment les choses sans le vouloir ; ombre des ours, effrayants et protecteurs. 

Avec ce disque, quatre autres nouveaux titres disent La Bête et la communiquent au corps. La lourdeur et l’agilité des pas griffus tiennent dans la métamorphose en une basse ronde et acérée (jouée par Roman Colautti). Parfois, c’est la recherche d’une sorte de transe expiatrice claudicante qui les anime (« La Hòla »), les rapprochant au niveau des rythmiques des débuts de Killing Joke. L’impact fracassant des percussions (« Auròst ») ajoute une touche bestiale supplémentaire, au point qu’il faut parfois une outro pour favoriser la descente… La pochette, elle, œuvre en sens inverse, favorisant l’hypnose : deux très bons textes, denses et réfléchis, dont un signé par Jean Soust lui-même, des visuels glacés qui montrent des forêts embrumées ; il n’y a pas que Brocéliande comme lieu primitif et mystérieux… Les rouge et noir cachent et révèlent les dessins de Tomàs Baudoin et les paroles figurent en version bilingue.

On les remerciera pour l’hommage rendu à l’ourse Cannelle, dernière ourse de la « souche béarnaise » (les opposants jouent souvent de l’appellation slovène-étranger pour dénigrer les réintroductions d’ours… eux qui n’ont rien fait pour empêcher l’extinction des ours-bien-de-chez-nous) abattue le 1er novembre 2004 au-dessus d’Urdos, lors d’une battue au sanglier alors que sa présence et celle de son ourson étaient connues de la population. 

« Taisez-vous pour entendre

La fin d’un souffle !

Écho d’un coup de fusil

Recueil d’un soupir. »

Be Sociable, Share!

Tracklisting :
1. Desvelh

2. Chasse Party

3. La Hola

4. Aurost

5. L’Ors Dominique

Be Sociable, Share!























Tweet

Note : 75%

Site du groupe / MySpace :

http://pagansmusica.net/album/ors

Be Sociable, Share!