ACWL : Internel

14 Mai 16 ACWL : Internel

Si nous ne raffolons pas des teintes opératiques qu’ACWL a incrustées à ce nouvel essai, l’association orchestralement pensée qu’il propose de pop et d’ethno-rock, de veine mélancolique, interpellera son monde.
Il y a toujours chez ACWL un petit quelque chose de bricolé, mais ce bricolage reste assez inventif et touche, à divers degrés. La variabilité des intentions qui marque ce nouvel essai, des teintes néoclassiques à l’exergue d’un rock plus dur (« Mon Cœur n’est à Personne », « To whatever End »), offre au bout du compte un éventail de possibles traversé par une sensibilité uniformément romantique. Les voix de Clin, elles, sont intéressantes sans convaincre uniformément sur la globalité, la faute peut-être à ce que nous ressentons comme une « obsession soprano ». Comme s’il avait été exclu par principe et en conscience – ce dont nous doutons – d’aborder le chant sous l’angle de plus de simplicité. La stylisation recherchée, compréhensible et évidemment justifiée, n’atteint pas toujours son but mais réserve néanmoins de beaux moments (« Le Départ », qui introduit avec minimalisme le développement suivant, « Infini intérieur », nous rappelle les instants les plus dénudés d’un Stoa).
Un petit bloc d’émotions, fabriqué dans de louables intentions.

Image de prévisualisation YouTube

> ACWL ONLINE
www.acwl.net

Be Sociable, Share!

Tracklisting :
Be Sociable, Share!























Tweet

Site du groupe / MySpace :
Be Sociable, Share!