202project – Les Cendres et le Vent

09 Oct 16 202project – Les Cendres et le Vent

L’album est osé, gonflé même. Issu de sessions enregistrées en parallèle à une vie de famille douloureuse, ce disque se fait concept-album sans réellement le vouloir. En fait il y a une telle unité dans les tonalités musicales et le ton employé dans les paroles que Les Cendres et le Vent s’écoute et se voit comme un spectacle total.

Rythmes du travail et saccades introduisent à « La Terre brûlée » riche de son chœur antique composé de pistes multipliées. Les saccades nourrissent encore de leur torpeur mécanique abrutissante « Naufragés de l’Orage » . Il y a dans cette manière quelque chose qui renvoie au passé industriel des Young Gods (sans être de la musique industrielle, entendons-nous bien) ou à celui du méconnu groupe Hems. C’est un gospel de la modernité, proche de l’art brut, malgré un bruitage boisé comme le son d’un bambou de balafon.

La poésie rimée de jean-Pierre Marsal est fortement narrative, mais, plus qu’une histoire, elle crée de courtes scènes pour un ballet dramatique des errances sociales, avec un pas de côté qui offre une distance à la noirceur : « Quand je pense à toi, je capitule / l’amour brûle », scande ainsi le titre 3 sur quelques guitares dissonantes en mode Sonic Youth.

Le travail est minutieux sur les bases rythmiques, squelette intraitable de chacun des titres, habillés ici de réminiscences aux expérimentations de Bauhaus (« Poupée de verre », « Sauvagerie »), là de reggaeton ou de rap d’arrière-cour pour un slam des bravaches (« Frapper le Premier »). En contrepartie, deux titres sont davantage chanté (tout est relatif) : « Les Haut-Parleurs » et « Les Cendres et le vent ». La tournure des choses se fait plus mélancolique (avec un attachement aux gens  sur « Pour de bon » qui évoquera les aventures de Serge Teyssot-Gay), voire mortuaire lorsque le rythme se fige et qu’un clavier apparaît (« Mensonges et Larmes »).

Pour ne pas laisser son auditeur en proie au désespoir ou à la rage (les deux sont liés), 202project le régale d’un bonus plus technoïde et basique, planqué mais annoncé sur la tracklist (« Rue de la Plaie », sachant que 202project est situé rue de la Paix, à Saint-Etienne…). On conseillera toutefois la version vinyle de l’album, sans ce dernier ajout, pour bénéficier pleinement des lavis de Ronan Scoarnec.

Be Sociable, Share!

Tracklisting :



01. La Terre brûlée

02. Naufragés de l’Orage

03. L’Amour brûle

04. Poupée de Verre

05. Les Cendres et le Vent

06. Mensonges et Larmes

07. Frapper le Premier

08. Ça sent le Roussi

09. Sauvagerie

10. Pour de bon

11. Les Haut-Parleurs

12. Old Men Fuck

13. Rue de la Plaie

Be Sociable, Share!























Tweet

Note : 82%

Site du groupe / MySpace :

http://202project.bandcamp.com

Be Sociable, Share!