Winter Severity Index – Interview bonus Obsküre #22

08 Nov 14 Winter Severity Index – Interview bonus Obsküre #22

Le premier album du projet italien, sorti physiquement chez Manic Depression, s’intitule Slanting Ray (cf. playlist de www.obskuremag.net) et a fait impression au sein du public des musiques aériennes, heavenly, cold et éthérées. www.obskuremag.net publie aujourd’hui les restes de l’entretien accordé par la fondatrice Simona Ferucci pour Obsküre #22 (septembre / octobre 2014), après que le groupe a donné plusieurs performance live en France, dont une à Angoulême, à La Nef, pour la première Nuit Fantasmagothic.

Obsküre Magazine : Winter Severity Index développe des mécaniques froides, romantiques et « CocteauTwinsiennes ». Mais ce relief extérieur fige-t-il quelque chose d’essentiel de votre background ?
Simona Ferucci :
J’ai commencé à jouer de la guitare quand j’étais adolescente. À cette période, j’ai aimé la musique eighties même si cela n’était pas encore spécialement « cool ». Mes camarades de classe écoutaient surtout de la musique seventies ou grunge. Par ailleurs, j’ai adoré les premiers U2, mais aussi Police, Depeche Mode, Ultravox, The Cure, Joy Division… et j’ai commencé à jouer des reprises de mes albums préférés. Mais je n’ai pas seulement copié mes propres « héros ». Dès le début, j’ai senti la nécessité de composer ma propre musique. Durant mes années universitaires, j’ai beaucoup écouté de trip hop et de musique électronique, et j’ai commencé un projet avec mon premier petit ami, un grand bassiste de jazz, Andrea Veneziani, et un bon ami à moi, Teura Cenci, doté d’une voix soul incroyable. Lorsque Teura quitté le projet, nous avons continué la musique pour le théâtre avec un remake de l’opéra Pagliacci de Leoncavallo, dans un style post-moderne. Nous avons gagné le prix de la catégorie verte à Biella pour ce travail. Au cours de ces années, j’ai également commencé à jouer avec Diana Salzo, premier bassiste de Winter Severity Index. Nous avons travaillé ensemble pendant plusieurs années, à la recherche d’autres bons partenaires. Sur la fin, nous avons trouvé Valeria Elyria pour les percussions et Valentina Mushy aux synthés.

wsi_1

Le groupe a-t-il commencé à travailler sur successeur du premier album ? À quoi pouvons-nous nous attendre ?
Oui, j’ai déjà quelques idées et travaille dessus. Mais je préfère garder une certaine réserve sur la nouvelle matière car tout cela peut changer dans le courant du processus de composition. Vous pouvez donc vous attendre à presque tout ce que vous voulez.

winter-severity-index_slanting_small

> SORTIE : WINTER SEVERITY INDEX
Slanting Ray (Manic Depression Records) (2014)
> WEB OFFICIEL
Facebook

Be Sociable, Share!