Ultraísta – Interview bonus Obsküre Magazine #12

07 Déc 12 Ultraísta – Interview bonus Obsküre Magazine #12

Nigel Godrich fait partie des trois membres d’Ultraísta, dont est sorti le premier album studio. Producteur attitré de Radiohead, il fixe ici une vision toute personnelle en compagnie de Laura Bettinson et Joey Waronker. Si Ultraísta est dans l’idée d’une répétition electro, reste que sa sensibilité expérimentale et ses amalgames synthétiques vintage, proches parfois de l’atonie, rapprochent le trio de l’esprit kraut. www.obskuremag.net publie ici les moments de notre entretien avec ce fort avenant monsieur restés inédits dans Obsküre Magazine #12 (novembre / décembre 2012).

Obsküre Magazine : Construire le son c’est suivre une route sans se soucier de borner les choses.
Nigel Godrich :
Oui, et c’est en cela que nous avons fait le choix conscient de ne pas intégrer de guitares à ce premier album. Pas moyen de s’y relier, que ce soit par facilité ou quoi que ce soit… Il nous fallait trouver d’autres solutions.

Agir en groupe et en l’occurrence en trio, c’est faire en sorte que des esprits convergent vers le même but, mais il peut en revanche émerger le conflit des intérêts… Comment cela s’est-il passé pour votre premier album ?
Non non, nous nageons naturellement dans la même direction, tout cela est dépourvu de cris ou de tension. Nous répondons aux mêmes appels. Le conflit peut effectivement être un facteur de la création, mais ce n’est pas un passage obligé. C’est aussi une manière de changer des choses dans un système, de le faire évoluer vers autre chose. En ce qui nous concerne, en tout cas, les idées convergent, nous n’avons pas ce type de fonctionnement et nous développons le même sens des valeurs en musique : énergie, vibration, répétition et mélodie. Nous partageons tout cela et d’ailleurs, si l’expérience n’avait pas été marquée par le plaisir, si nous n’avions pas passé un moment agréable ensemble, nous n’aurions simplement pas terminé tout ça (rire). Notre son est si minimal que nous nous employons tous à y apporter quelque chose d’important. Si une percussion est là, c’est qu’elle doit y être. Nous donnons des priorités aux choses.

Tu apparais dans nombre de projets comme Atoms For Peace (N.D.L.R. : projet parallèle de Thom Yorke [Radiohead] qui sort son prochain album fin février 2013 chez XL / Beggars) aujourd’hui. Ces entités s’ouvrent à ta présence, crois-tu qu’Ultraísta se comportera de la même manière envers les tiers dans le futur ?
Nous ne sommes fermés à rien mais en même temps, nous sentons que nous avons trouvé un mode de fonctionnement à trois, une cohésion et une liberté. Se confronter à d’autres pourrait nous sortir d’une zone de confort, aussi ne dirais-je jamais « jamais » et puis les temps se prêtent à la collaboration. Aujourd’hui tout le monde travaille avec tout le monde. C’est quelque chose que je trouve positif, et si ça fait sens pour nous, alors pourquoi pas ? Nous verrons.

De l’extérieur, on garde l’impression que tu es toujours chargé de projets, comme si ta progression personnelle se définissait dans leur multiplicité. Ultraísta, dans ce contexte, forme-t-il une nouvelle priorité pour toi ou restera-t-il dans cette interactivité que l’on te connaît ?
La seule chose que j’écoute c’est mon cœur, je vais vers ce qui me semble intéressant à faire, ce qui fait sens pour moi, à un moment donné. Certaines personnalités me stimulent, par exemple, et j’écoute cet appel. Je crois être très chanceux dans le cadre de ma carrière, je suis entouré par des gens que je trouve fantastiques. Si tu fais des choses que tu crois bonnes et justifiées, alors je crois que le bien vient vers toi. C’est de cette manière que je me vois poursuivre, tout simplement parce que cela me rend heureux. En ce qui concerne Ultraísta, je dirais que c’est ma priorité du moment, tout simplement parce que nous venons de finir cet album et qu’il est cohérent et important de soutenir sa sortie. Demain, je ne sais pas. Nous changeons tous et puis nous avons besoin de prendre du recul sur la façon dont cet album va être accueilli. Cela nous aidera à décider si nous continuons ou non.

> SORTIE : ULTRAISTA – Ultraísta (Ultraísta / Differ-Ant) (2013)

Be Sociable, Share!