The Mission UK : Diskögr

12 Sep 11 The Mission UK : Diskögr

En complément de la diskögr de The Mission commentée par le leader Wayne Hussey dans Obsküre Magazine #5 (septembre-octobre 2011), www.obskuremag.net publie ici les morceaux restés inédits de cet entretien avec le chanteur et guitariste, lesquels abordent la partie de carrière la moins « facile », celui qui a fait suite aux quatre premiers albums mis à l’honneur sur la tournée anniversaire XXV. Compléments au bilan et projets d’avenir au programme.

Wayne, Masque a été perçu en 1992 comme ton « album solo déguisé », une tentative originale, mais aussi fatale : les fans hardcore ne s’y sont pas retrouvés. Dirais-tu aujourd’hui que la mutation du quatuor originel en trio, après le départ de Simon Hinkler, a joué un rôle dans votre changement d’état d’esprit ?
Wayne Hussey : Il est difficile de se souvenir de tous les tenants et aboutissants maintenant, vingt ans plus tard, mais il a été dit que peut-être Masque aurait dû être présenté comme un album de Wayne Hussey. Eh bien, il ne l’a pas été. Il est sorti sous le nom The Mission. Craig et Mick se sont tous deux été impliqués, bien que peut-être un peu forcés par votre serviteur. Je pense que, rétrospectivement, c’est l’album où le groupe panse ses plaies et envoie paître le reste du monde. Encore une fois, c’est un album que j’ai voulu faire à l’époque. Ce n’était pas une erreur et je ne le regrette pas même si cela a affecté la trajectoire de The Mission. Pour la première fois depuis que nous avions commencé, nous avons perdu de l’élan en termes de reconnaissance publique. Mais je soutiens encore que certaines de mes meilleures chansons sont sur cet album et ça a été un disque qui devait être fait pour la survie même du groupe.

Neverland est un disque ambigu, avec des moments très typés et d’autres plus proches d’une pop / rock expérimentale. Le batteur Mick Brown et toi étiez à ce moment (N.D.L.R. : 1995) les seuls membres originaux à jouer encore dans le groupe. Mick s’est-il impliqué à l’époque dans la direction musicale ou t’a-t-il alors laissé définir l’orientation ?
Oui, Mick s’est fortement impliqué dans cet album. Comme tu dis, lui et moi étions les seuls membres d’origine de sorte que nous avions tendance à travailler très étroitement ensemble, alors. Mick, bien qu’il était le batteur et savait à peine jouer d’autres instruments, s’est montré très « musical » et plein de bonnes idées. Il se montrait aussi très enthousiaste, ce qui déteignait sur tout le monde.

S’il y avait trois ou quatre mots pour décrire aujourd’hui ton souvenir de la carrière du groupe, quelles seraient-ils ?

Plus grand que la vie, plus excitant.

Quels sont les projets studios à venir pour toi sur 2011/2012, sous le nom Hussey ou sous d’autres, d’ailleurs ?

J’ai récemment enregistré la musique d’un court métrage qui a été diffusé au festival du film de São Paulo. J’ai aussi récemment contribué au chant sur un titre intitulé « Pedestal » pour The Descendants Of Caïn, qui sortent un album caritatif en faveur des espèces d’animaux menacées. Je publie aussi une version héroïque de « You’ll Never Walk Alone » pour une autre œuvre de charité, Help For Heroes. Et ma principale priorité pour l’année 2012, reste d’écrire et d’enregistrer ce que je considère être mon premier vrai album solo. Personne ne pourra donc m’accuser de me reposer sur mes lauriers…

Be Sociable, Share!