Suede – Interview bonus Obsküre Magazine #27

11 Mai 16 Suede – Interview bonus Obsküre Magazine #27

Quelques éléments complémentaires de notre rencontre avec Brett Anderson et Mat Osman (interview parue dans Obsküre #27), à l’occasion de la sortie du nouvel album de Suede Night Thoughts – un véritable diamant noir.

 

 

 

 

ObsküreMag : Le film Night Thoughts (N.D.L.R. : pendant la première partie des récents concerts, Suede interprétait l’album derrière l’écran sur lequel était projeté le film) est sombre, mais vraiment fort.

Mat : En fait, on ne voit pas le film quand on joue ! Je ne peux pas regarder l’écran lorsque je me tiens derrière lui, sinon cela me donne une sorte de nausée – l’écran est vraiment immense ! Et nous n’avons vu que très peu d’images du show, car nous demandons au public de ne pas filmer. C’est d’ailleurs encore l’un de ces trucs dingues ces temps-ci, dès qu’un concert est terminé, on peut le découvrir à peine trente secondes après sur Internet ! Je suis sûr que nous ne sommes pas le seul groupe à dire : « Quels tarés, en train de brandir leurs téléphones ! » Et on retrouve immédiatement leurs captations sur Internet.

Brett : Dans ce cas précis, il serait intéressant de pouvoir évaluer l’impact de ces nouveaux morceaux, mais du coup nous ne disposons que de courts extraits (rires) !

Mat : Oui, nous avions demandé aux gens de ne pas filmer, et Dieu merci, ils ne l’ont pas fait. Je ne sais donc toujours pas à quoi ressemblent vraiment ces shows. J’ai vu des photos, qui sont magnifiques, mais les spectateurs ont une bien meilleure idée du résultat que nous.

 

La seconde partie du show est un concert plus classique au cours duquel vous jouez les hits de Suede, etc.

Brett : Oui, je pense que nous avions besoin de nous libérer de cette tension. Il aurait été étrange de ne jouer que Night Thoughts, ç’aurait été une sorte d’anti climax. Il nous fallait ensuite partir dans une autre direction, relâcher la pression en quelque sorte.

Mat : Cela nous semblait idiot d’avoir une scène immense, une énorme sono à disposition, et de ne pas créer cette sorte de connexion avec le public à un moment ou à un autre.

Brett : J’ai adoré cette dualité, cette sorte de discipline lorsque nous jouions Night Thoughts et ensuite ce défoulement animal lorsque nous avons attaqué les classiques… J’adore jouer live de toute façon.

 

Suede_2jpg

 

J’ai l’impression que le groupe s’améliore sur scène d’année en année…

Mat : Oui, c’est ce que nous ressentons…

Brett : Je suis d’accord. Je pense que nous sommes meilleurs sur scène qu’il y a vingt ans.

 

Vous avez fondé Suede ensemble ; que ressentez-vous, vingt-cinq ans plus tard ? Le groupe existe toujours et la dynamique est intacte.

Mat : Je pense que nous avons une chance extraordinaire. Nous avons vécu la séparation du groupe et nous savons qu’il est facile de se perdre. Nous tenons tous à Suede ; c’est essentiel, on ne peut pas négliger le groupe. Créer des chansons qui ont un sens, avoir un enthousiasme intact – cela demande un vrai travail. On nous a donné une deuxième chance, c’est génial. Chacun de nous a toujours beaucoup d’ambition. Il y a tant d’occasions dans la vie de prendre des décisions confortables, même si elles mènent au néant… Il est difficile de motiver cinq personnes différentes pour créer quelque chose qui soit meilleur que ce que l’on a fait précédemment. Cela exige beaucoup de travail, mais la récompense est fantastique. Quand je vois ce que tant de gens de ma génération font aujourd’hui, et ce que nous avons réussi, je ressens beaucoup de gratitude.

 

> SUEDE ONLINE :
Site
Facebook

 

Be Sociable, Share!