Stratovarius

07 Fév 11 Stratovarius

L’on aurait pu croire Stratovarius mourant après le départ de son frontman Timo Tolkki mais au contraire …fort de nouveaux membres et malgré les coups du sort le groupe revient sur le devant de la scène avec un magnifique album « Elysium », digne successeur de « Polaris ». Le passage à Paris du combo et un petit entretien téléphonique avec son clavier Jens Johansson m’a permis de me plonger à nouveau dans l’antre du combo scandinave…

Obskure Mag : La tournée « Seven Sinner » où vous ouvrez pour Helloween a débuté en novembre , quel a été l’accueil du public ?

Très bon, c’est le moyen pour nous de revenir sur le devant de la scène et de montrer que nous sommes encore là. Nous sommes contents de jouer pour nos fans et ceux d’Helloween qui est un groupe important avec beaucoup de fans. Sur les terres d’Helloween comme en Allemagne, le public ne sait même plus si Stratovarius est encore vivant. En France par contre nous avons un petit groupe de fidèles qui suit nos concerts, c’est super de jouer à Paris. Une partie vient pour nous voir et une autre pour voir Hellooween mais au final tous repartent contents.

Pour le moment vous ne jouez que « Dark Hours » le single issu du nouvel album mais est-ce que la set list va évoluer sur les prochains concerts ? C’est d’ailleurs un peu étrange de débuter une tournée sans avoir un nouvel album à proposer aux fans ?

Nous avions l’opportunité de faire cette tournée plus tôt mais c’était impossible car nous étions en plein enregistrement d' »Elysium ». Finalement, la tournée a pu débuter en novembre 2010 en même temps nous avons pu sortir le EP  » Dark Hours » ce qui était parfait pour nous et pour le label. Les fans pouvaient avoir deux nouveaux titres « Dark Hours » et « Infernal Maze  » en attendant l’album en janvier.

Pour ce qui est de la set list on s’adapte selon le concert à venir, même si Timo en a défini une à la base , elle peut évoluer oui mais surprise 😉

Comment avez vous vécu l’absence de Jorg, soigné pour un cancer, derrière les fûts sur le début de cette tournée ?

Musicalement plutôt bien car Alex Landenburg son remplaçant n’a pas eu de problème pour jouer les morceaux de Stratovarius ni pour s’intégrer au groupe. Jorg voulait que la tournée se fasse avec ou sans lui et il nous avait conseillé Alex. Il est arrivé et le début de tournée s’est vraiment bien passé avec lui.

Est-ce qu’il va mieux maintenant ?

Oui il va beaucoup mieux, son cancer de la thyroïde a été pris a temps. Le traitement a bien fonctionné, on lui a retiré la thyroïde et fait un traitement de radiothérapie. D’ailleurs nous sommes très heureux car il sera présent sur scène ce soir à Paris. (Malheureusement le concert n’aura finalement pas lieu à cause d’un soucis de santé de Timo Kotipelto)

Cet album est le second sans Timo Tolkki est-ce qu’aujourd’hui tous les membres ont trouvé leur place au sein du groupe et est-ce que désormais tout le monde peut composer dans Stratovarius ?

Oui tout le monde a sa place et chacun a surtout la possibilité de composer et de proposer ses morceaux à toute la bande. Avant seul Timo Tolkki prenait la décision de quel titre allait figurer au final sur l’album maintenant c’est un vrai travail collectif.

Elysium réussi à capturer l’esprit de Stratovarius, rapide avec de belles émotions mais lui apporte quelque chose en plus. C’est selon moi l’album le plus riche et le plus mature du groupe avec beaucoup d’arrangements, d’orchestrations et des mélodies plus sombres peux tu nous parler un petit peu de la conception de ce nouveau bébé ?

« Elysium » c’est du Stratovarius traditionnel et plus progressif à la fois. Il est le reflet du groupe actuellement, nous partons vers une nouvelle voie tout en restant Stratovarius.

Cet album s’est fait très rapidement, nous avons commencé à travailler ensemble en avril 2010 et il était fini en octobre. C’est court mais nous devions partir en tournée en novembre avec Helloween, d’où le délai très court. Si nous avions eu plus de temps peut être que l’album aurait été plus long mais finalement les morceaux qui ne figurent pas sur Elysium seront sur le prochain 🙂

J’aime beaucoup  » Move the Moutain » et la presque progressive « Elisum » cet album regorge d’atmosphères différentes comme une sorte de voyage dans l’univers de Stratovarius et de ses membres ?

Lauri et Mathias ont beaucoup composé pour cet album, moi aussi, moins que Matias mais j’en ai apporté plusieurs dont deux qui ont été retenues ce qui est déjà bien. Le titre track « Elysium » a été composé par Mathias, il est très riche et progressif.Mathias est un très bon compositeur.  Il  a aussi produit l’album, il a beaucoup travaillé.

En tout nous avions 18 morceaux mais nous avons dû choisir car le temps manquait et nous devions enregistrer et mixer pour partir en tournée. Nous avons pris les meilleurs en choisissant tous ensemble.

Le groupe paraît plus Heavy sur des chansons comme « Lifetime in has moment  » que l’on croirait sortie d’un album solo de Kotipelto, l’ambiance est plus sombre comme avec « Dark Hours » pourtant une bouffée d’optimisme se dégage de cet album… je me trompe ?

Oui Stratovarius est un groupe optimiste donc nos morceaux le sont aussi. Nous avons toujours eu des morceaux très optimistes même dans nos anciens albums.

Sur « Even Horizon » je retrouve le même plaisir que j’avais connu avec les dialogues guitares/claviers , rapides, efficaces comme sur « Black Diamond » par exemple, est-ce que c’est facile de créer ses moments magiques sur scène et est-ce que cela laisse la place à l’improvisation ?

C’est facile pour moi 🙂

La scène c’est différent du studio surtout quand tu joues une heure en première partie, ce n’est pas évident d’improviser avec un timing si court, en plus nous ne sommes pas un groupe qui improvise beaucoup en général mais qui sait peut être ce soir ?

Coup du sort, la soirée n’aura pas vu d’improvisation. Suite à cette interview, le groupe a pris la décision d’annuler le concert de Paris à cause d’ennuis de santé de son chanteur Timo Kotipelto, victime d’une bactérie altérant ses capacités vocales. Cela n’enlève en rien aux qualités de ce nouvel opus, vraie belle surprise de ce début d’année.

Be Sociable, Share!

Laisser une réponse