Steven Wilson au Bataclan – 26/10/2011 (live report)

28 Oct 11 Steven Wilson au Bataclan – 26/10/2011 (live report)

Steven Wilson était de retour à Paris ce 26 octobre, quelques mois après sa dernière visite sous la bannière de Blackfield. Cette fois, il venait présenter en live le dernier album de son projet solo. Mais il n’est pas venu seul. Accompagné de musiciens plutôt jazz comme on pouvait s’en douter, il fallait se prémunir de certains clichés du genre qui font la joie du public pointu et rompu à la complexité de cette musique clairement intellectuelle mais déroutent un public plus metal et plus habitué au 4/4 classique qu’à la clarinette et au saxophone ! Chaque musicien est entré sur scène en bon jazzmen qu’il était donc (à noter la présence à la basse de l’inimitable Nick Beggs dont le CV depuis les années 80 dans la pop internationale ne tiendrait pas sur cette page), avec les solos qui donnent le ton. « Attention, ça va jouer dans tous les sens ! » Et ça a joué ! Pas tant dans tous les sens que ça en revanche. Séparé lors des quatre premiers titres par un rideau sur lequel étaient projetées des photos de Lasse Hoile, le public a pu se rendre compte de la complexité du travail de Wilson parfaitement restitué en concert, et dont le gigantesque « Raider II » a été le climax ! Le jeu scénique n’a même pas souffert d’une mise en place perpétuelle qui semblait réellement délicate, Wilson, plutôt statique avec ses autres projets en live, avait là carrément la bougeotte. Musique complexe mais décomplexée de tout, dont le seul repère est une architecture rythmique insaisissable. Les plus « Porcupine Tree » du public pouvaient néanmoins s’accrocher aux parties plus metal, il y en avait, elles tranchaient en plein coeur du Free Jazz qui n’a jamais si bien porté son nom !

Plus d’une heure et demi de jubilation musicale au terme de laquelle on se dit, en guise de récompense : « J’y étais ! »

 

Be Sociable, Share!