Skinsitive – interview Obsküre Magazine #10 (playlist www.obskuremag.net)

02 Août 12 Skinsitive – interview Obsküre Magazine #10 (playlist www.obskuremag.net)

Notre playlist du bimestre juillet / août 2012 se consacre à Skinsitive, dont le nouvel album Her(tz)oÏn démontre une inventivité et un sens de la progression et du scénario en musique. La fondatrice Virginia B. Fernson fait le point sur sa démarche pour Obsküre Magazine.

Her(tz)oÏn est un disque scénarisé. Comment est né ce concept autour de l’histoire du poisson bleu ? Qu’as-tu souhaité montrer à travers ?
Virginia B. Fernson :
Je suis de signe astrologique Poisson. Ma couleur préférée est le bleu – facile (rire). J’ai voulu évoquer des sujets difficiles de manière métaphorique, sous forme d’un « conte underground ». Un poisson bleu qui se fait avaler tout rond, par un poisson rouge plus gros que lui. Le poisson bleu grandit dans le ventre de son « agresseur », et au final, il finit par le percer et sortir de lui… « Ce qui ne me tue pas me rend plus fort ». Je crois que c’est cela que j’ai voulu montrer.

As-tu entièrement scénarisé le disque avant de le composer ou tout a-t-il été lié, textes et musique, de façon disons… empirique ?
Il a été entièrement scénarisé, puisque à dix-huit ans, pour tout te dire, je ne savais même pas ce qu’était une carte son. Je dis souvent que j’ai grandi avec ce disque et que ce disque a grandi avec moi. C’est un album-apprentissage. J’ai pris des cours de MAO à l’école ATLA pour y arriver. J’ai pris aussi des cours de guitare, de chant, étant autodidacte à la base. J’étais vraiment déterminée à me donner les moyens de me démerder seule. Mais avant tout cela, j’ai écrit l’histoire, construit la setlist, réfléchi à quelle énergie je voulais donner à tel ou tel titre… La composition est venue par la suite.

Dans quelle mesure Zoé VH, de Herrschaft et CNK, a-t-il influé sur la forme finale en studio ? A-t-il joué le rôle de directeur artistique ou son rôle s’est-il confiné à une assistance technique ?
Il a clairement joué un rôle dans la direction artistique. Et je peux te dire que c’est un miracle qu’on se soit bien entendu, vu nos caractères respectifs ! Au départ, lui donner ma confiance a été très délicat, puisque j’ai toujours eu l’habitude de travailler seule et que j’avais en tête mes titres depuis cinq ans… On s’était mis d’accord sur le fait qu’il fallait s’approcher au maximum des premières démos, mais il fallait bien que je lâche du lest pour qu’il puisse s’exprimer aussi… Le site du studio Zoé H indique : « Shut up and listen ». J’ai fermé ma grande gueule, j’ai écouté et j’ai été convaincue.

Le reste du triptyque qu’entame Her(tz)oÏn est-il composé à ce jour et souhaites-tu a priori sortir les deux prochains volumes à un rythme rapproché ?
Je suis en train de composer le second volume, Some Bodies. Il est même bien entamé, aux trois quarts. Puisque Her(tz)oÏn a été créé en même temps que j’« apprenais », il a été particulièrement long à sortir. Ce ne sera pas le cas sur les autres. Some Bodies devrait voir le jour d’ici deux ans, pas plus. Du moins, c’est l’objectif que je me donne.

De quelle manière et avec quelles personnes définis-tu l’univers visuel de Skinsitive ?
Au départ, je voulais faire en sorte que Skinsitive ait un visuel très marqué. Créer un univers délirant avec les poissons, mettre en scène les concerts avec des accessoires, maquillages, travailler avec des performers… J’étais très influencée par des artistes comme Marilyn Manson, David Bowie… Ils me fascinaient, car ils avaient réussi à créer des personnages de toutes pièces. Au fil du temps, le projet a mûri et je me suis lassée d’essayer d’incarner quelque chose ou quelqu’un qui ne me ressemblait pas. Alors j’ai décidé d’être brute, sincère, proche de la genèse clairement adolescente du projet, d’où ma collaboration avec Lynn SK. On a fait des photos « portraits », on a découpé dans mes vieux journaux intimes et créé un patchwork de tout cela. Bref, un retour aux sources. Et je ne regrette rien, bien au contraire. Le visuel, au final, la musique l’offre.

Be Sociable, Share!