Område – Interview (partie II / III)

11 Avr 15 Område – Interview (partie II / III)

Plusieurs personnes extérieures au noyau dur du projet musical marquent de leur présence Edari, le premier album du projet expérimental Område : Guillaume Bideau (ex Scarve, Mnemic, One Way Mirror) et Asphodel (ex Pin Up Went Down, Penumbra, öOoOoOoOoOo) en ce qui concerne les voix, Leo Sors et Damien Legret au saxophone, Kriss Mandra (Master Crow) à la trompette. Décemment, nous ne pouvions dès lors éviter le sujet de la participation et de l’aspect collaboratif.
Seconde partie de notre entretien.

Partie II / III

Obsküre Magazine : Qu’est-ce qui révèle la nécessité d’une présence extérieure ? Comment en arrivez-vous à considérer que sur telle ou telle composition, la présence de guests surviendra, que ces derniers soient instrumentistes ou apportent une matière vocale ? Un lien personnel vous encourage-t-il à composer en prévision d’une présence désirée ou l’empirisme de la démarche vous conduit-il à considérer, à un moment donné de l’avancement, cette nécessité ?
Bargnatt :
Il n’y avait aucune nécessité de présence extérieure. Néanmoins, lorsque l’on compose un titre, on entend parfois la voix d’un autre ou d’une autre chanter sur celui-ci. Cela vient dans le processus de création par exemple. Il y a eu une évidence sur « Satellite and Narrow » : la seule capable de transporter le morceau était Asphodel. D’ailleurs, elle a écrit les textes de ce morceau, car la volonté a été de partager un instant de musicalité et d’amitié. Le résultat est vraiment extra. Ensuite, pour Guillaume Bideau, cela est venu suite à des discussions sur Facebook. On parlait de nos différentes envies musicales du moment et « Luxurious Agony », dont le texte quant à lui était déjà écrit, était en total accord avec ses envies. Il a fait un excellent job sur ce titre. On sent qu’il a pris son pied et il a transporté le titre. La volonté d’Område n’était pas d’avoir tout un tas d’invités, car il reste une dimension très personnelle dans notre musique et donc, les guests s’inscrivent dans cette logique.

En prolongement de la précédente question : considérez-vous Område comme un groupe fixe articulé sur des personnes dominant un processus, ou le voyez-vous davantage comme un collectif d’artistes ?
Arsenic :
Il s’agit définitivement de deux personnes qui gardent la maîtrise sur leur projet ; ce serait d’ailleurs certainement beaucoup plus compliqué de manager un collectif avec toutes les individualités devant être gérées. Il arrive que parfois déjà, à deux, on réussisse à ne pas être d’accord sur tout… alors à plus (rires) !
Bargnatt : Område est un projet vraiment personnel. Par conséquent il est dur de penser qu’à l’avenir le groupe s’articule au-delà de deux personnes fixes. Nous avons mis pas mal d’émotion dans cet album et honnêtement, il aurait été dur à un autre membre de se faire sa place. Et puis nous sommes comme un vieux couple avec Arsenic, ça fonctionne bien, donc… pourquoi changer ?

Image de prévisualisation YouTube

Edari porte une conséquente dose technologique et s’inscrit dans une création ambiancée et au besoin orchestrale, dont le rendu nous rapproche de l’esprit de choses sorties sur certains labels suédois aujourd’hui défunts (N.D.L.R. : cf. sur le plan strictement musical, la première moitié de « Mann Forelder »). La technologie est-elle un outil que certains d’entre vous dominent ou vous répartissez-vous cette charge ?
Arsenic : La partie technologique est essentiellement de mon côté, mais Bargnatt commence à expérimenter la chose. C’est intéressant que tu soulignes l’aspect orchestral car j’ai effectivement de l’affinité pour ce genre de musique mais je ne souhaitais pas que cela se voit trop. Nous misons plutôt sur un style électro. Les parties orchestrales sont surtout concentrées sur « Mann Foreleder », qui propose une montée symphonique ; sinon, l’album fait référence à ce genre par petites touches de percussions ou par l’ajout de chœurs.
Bargnatt : Pour ma part, j’adore la musique industrielle, électro et l’avant-garde dans ce que ce style propose de vraiment novateur. L’apport de machines est essentiel dans Område, c’est une dimension supplémentaire. Arsenic a l’habitude de tout composer dans certains de ces projets, donc pour lui c’était plus évident de parfois tout assembler, j’avoue que pour ma part, au début je ne savais pas par quoi commencer en dehors de la guitare et du chant. Mais j’expérimente depuis quelques mois et j’avoue que j’y prends un plaisir certain.

Edari produit un effet réflexif et la répétition des écoutes renforce ce phénomène. Cet ensemble a-t-il une « vocation signifiante » ? Intègre-t-il une idée ou un concept que vous souhaiteriez porter vers l’avant ? Tenez-vous au contraire, et à l’instar de nombre de personnes œuvrant dans « le reflet occulte », à laisser ce sont en mode « crypté », laissant l’auditeur pour seul responsable de remplir le spectre d’un fond ?
Arsenic :
Les deux aspects de ta question font partie de la réponse. À titre personnel je voulais que les morceaux soient hypnotiques ; pas forcément compliqués, mais l’idée était d’avoir envie de les réécouter à chaque écoute, et c’est ce qui produit quand j’écoute la galette. L’idée d’utiliser des saxophones et trompettes était aussi d’inviter au voyage afin que chacun puisse se faire sa propre réflexion sur la musique. Les trompettes aériennes sur la fin de « Satellite and Narrow » font référence, par exemple, à l’aspect lunaire du titre.
Bargnatt : Il y a dans la description de la musique d’Område différents points d’entrée. Le premier étant l’émotion, car on laisse les auditeurs voyager et s’approprier les titres, ils doivent à mon sens pouvoir évoquer des paysages, des sentiments… toute une palette émotionnelle. Nous avons mis beaucoup d’éléments personnels et mélancoliques dans notre musique, un reflet qui ressort mais pas uniquement. J’aime à croire qu’il y a un aspect occulte dans notre musique, c’est une dimension qui personnellement me touche beaucoup.

(FIN PARTIE II)

> OMRÅDE ONLINE :
– WEB OFFICIEL : omradetheband.wix.com/omrade
Facebook
– Twitter : omrade_theband
– SoundCloud : omrade_theband

Be Sociable, Share!