New Order – Interview bonus Obsküre Magazine #26

02 Fév 16 New Order – Interview bonus Obsküre Magazine #26

Supplément de notre entretien paru dans Obsküre #26 (octobre > décembre 2015) avec New Order autour de la sortie du réjouissant Music complete.

 

ObsküreMag : Stuart Price a coproduit  un seul morceau, « Superheated. »
Phil Cunningham: Oui, car Brandon Flowers des Killers a co-écrit cette chanson, sur laquelle il chante, et Stuart Price travaillait avec Brandon à l’époque. Cela dit, nous avions déjà travaillé avec Stuart pour certains morceaux de Waiting for the Sirens’ Call, il a beaucoup de talent. Nous ne souhaitions pas qu’une seule personne produise tout l’album. Nous voulions collaborer avec plusieurs artistes et producteurs. Je pense que le disque est ainsi plus intéressant, il intègre des saveurs différentes.

 

Vous étiez tous les deux également membres de Bad Lieutenant.
Phil : Bad Lieutenant était un projet complètement différent, que j’ai monté avec Bernard Sumner et Jake Evans. Jake chante sur une grande partie de l’album (N.D.L.R. : Never cry another Tear). Faire ce disque a été un exercice très fun, beaucoup d’amis y ont pris part. Stephen Morris a joué sur quelques morceaux, mais trois autres batteurs sont également intervenus. Il y avait aussi Alex James de Blur à la basse. Tom nous a rejoints assez tard ; il a joué sur une seule chanson, mais il a participé aux concerts.
Tom Chapman : Et bien sûr, Gillian ne faisait pas partie de Bad Lieutenant, ce qui est une différence de taille. Certaines personnes oublient que Gillian fait partie de New Order depuis le début…

neworder_creditnickwilson

Justement, qu’a apporté le retour de Gillian pour cet album ? Il s’agit aussi de la seule femme du groupe.
Tom : Elle apporte une subtilité différente aux claviers, avec les idées qu’elle crée.

 

Vous savez que nous nous trouvons dans l’immeuble qui abritait les Bains-Douches, où Joy Division a donné un concert légendaire en 1979…
Phil : Oui, quand nous sommes arrivés, le fils de l’ancien propriétaire est venu accueillir Bernard, qui se souvenait du concert. Il était très heureux de revenir ici, même si le lieu a beaucoup changé bien sûr.

 

Comment voyez-vous le futur de New Order ?
Phil : Tu peux demander ça à n’importe quel membre du groupe, personne ne saura te répondre. C’est ainsi depuis que je fais partie de New Order, on ne prévoit jamais rien au-delà de la semaine suivante… On avance pas à pas, personne ne veut rien planifier car ce serait trop lourd. C’est frustrant pour pas mal de monde, car il faut bien sûr organiser les tournées à l’avance, etc. Notre objectif actuel est justement notre prochaine tournée. Nous ne pensons pas du tout à un hypothétique prochain album. Jouer live est ce que je préfère, je suis impatient !

new_order1

Stephen et Gillian, votre fille Tilly joue déjà dans un groupe, elle est aux claviers dans Hot Vestry !
Stephen Morris : Oui, elle joue du synthétiseur dans un groupe et sort avec le batteur, c’est très bizarre, n’est-ce-pas (rires) !
Gillian Gilbert: Elle n’a jamais vraiment voulu faire de la musique en fait. Il s’agit plus de coïncidences…
Stephen : On pense toujours qu’on va pouvoir aider et encourager ses enfants, mais c’est impossible. Quoi qu’on fasse, on passe pour des donneurs de leçons. Et nous sommes les personnes les plus mal placées pour donner des conseils (rires) !
Gillian : On reconnaît Tilly plus souvent que moi dans la rue… C’est un sentiment étrange.
Stephen : Oui, c’est vrai (rires) !

« Au fait, je joue dans un groupe ! »
« Lequel ? »
« New Order. »
« Connais pas ! »
« Ma fille Tilly joue aussi dans un groupe… »
« Ah oui, lequel ? »
« Hot Vestry. »
« Ah oui, j’ai entendu parler d’eux (rires) ! »

Mais bon, j’espère qu’elle trouvera un vrai travail (rires) ! Ce qui est super, c’est que je découvre grâce à elle beaucoup de groupes dont j’ignorais l’existence. Elle a souvent très bon goût. Et elle se met aussi à écouter certaines choses que nous écoutons.

> NEW ORDER ONLINE :
Site
Facebook

 

Be Sociable, Share!