Nahemah + Leprous + Amorphis au Divan du Monde

30 Nov 11 Nahemah + Leprous + Amorphis au Divan du Monde

Le Divan du Monde : « La plus grande des petites salles parisiennes »… Samedi soir, pleine comme un oeuf. Référence à l’artwork du dernier Amorphis. Mais il aurait fallu peut-être arriver plus tôt pour profiter du set de Nahemah qui avait commencé tandis que le public se pressait encore dans la file d’attente sur le trottoir de la rue des Martyrs. Deux derniers morceaux vus, prometteurs, appréciés.

Puis Leprous enchaîne à toute vitesse. Premier constat, le line-up a changé depuis la tournée avec Therion l’année dernière. Deuxième constat, leur performance est encore meilleure. Ce groupe, dont nous vous faisions dans notre numéro de septembre l’éloge, parvient à transfigurer sur scène sa musique studio. Aimer leurs albums, c’est donc forcément vénérer leurs concerts. Et ce n’est pas exagéré de le dire. C’est se prendre une sacrée claque. D’autant plus que riche dorénavant de nouveaux morceaux, la setlist est déjà, pour un groupe si jeune, une setlist de choix.

Evidemment, quand Amorphis se pointe… après avoir mis plus d’une demi-heure à s’installer, avec ses mélodies folk du Grand Nord et son metal édulcoré depuis des années maintenant, le choc musical est inévitable pour le public plus sensible à la veine prog de Leprous. Malgré tout, l’audience est ravie, Amorphis maîtrise bien la notion de partage avec ses fans, Joutsen en tête (le chanteur au micro-tuyau-de-poêle). Setlist plus bon enfant, plus mainstream, jubilatoire pour les convaincus, divertissant (ce qui n’est pas rien non plus) pour les autres.

 

Be Sociable, Share!

Laisser une réponse