Menace – Interview bonus Obsküre Magazine # 20

24 Mar 14 Menace – Interview bonus Obsküre Magazine # 20

www.obskuremag.net publie les extraits restés inédits de notre entretien avec Mitch Harris de Napalm Death, paru dans Obsküre Magazine # 20 (mars/avril 2014, déjà en kiosques). Menace, son projet solo, nous a quelque peu  dérouté à la première écoute, pour finalement nous combler grâce à son abondance de couleurs, l’audace déployée et un sens de la mélodie pas piqué des vers. Sa passion pour la musique plus vive que jamais et prolixe en mots, Mitch s’est semble-t-il enthousiasmé de nos questions…  et nous, de ses réponses aiguisées comme l’intro de « Greed Killing ».

Menace_Shane-2-5_(c)Ziggy_Tashi_ WebSurgeonsUKObsküre Magazine : Le side-project est véritablement à la mode depuis une dizaine d’années. On ne compte plus le nombre de projets auxquels participent certains artistes hyperactifs. Comment expliquer ce phénomène ? Est-ce te concernant une manière de sortir des habitudes liées à ton groupe, Napalm Death ? Un peu comme l’homme, lassé de voir la même femme dans son lit depuis des dizaines d’années et qui souhaite s’aventurer ailleurs…

Mitch Harris : Et bien, il existe différentes façons d’aborder cette problématique (rires). Les êtres humains sont des personnes complexes et nous avons tous plusieurs facettes dans notre personnalité et nous souhaitons, tous à notre manière, faire évoluer le monde qui nous entoure. Malheureusement, ce dernier ne répond pas toujours positivement au changement. Les acteurs qui ont souhaité un changement que ce soit dans la religion, la science, l’art, la politique, la musique, la mode, la médecine ou l’astrologie ont subit les pires persécutions. Repousser les limites t’oblige a être face à de nombreux obstacles. Il ne devrait pourtant exister aucune limite en ce qui concerne l’expression. Pour Menace, nous avions besoin de nous aventurer en terres inconnues, de nous retrouver entre bons amis et nous éclater. Pour beaucoup d’entre nous, la musique est un métier et l’envie de se divertir est devenu pressant. Avec Internet et le partage de fichiers, tout est possible. Je ne considère pas Menace comme un simple projet… c’est ma vie et je passe chaque moment de mon temps libre à développer des concepts musicaux et à combiner des théories. Je n’ai jamais été aussi heureux d’avoir un exutoire, il me permet d’explorer la pysché humaine et de déraciner les mauvaises herbes de ma personnalité. Je me sens extrêmement bien dans Napalm puisque j’y fais ce que je veux, j’ai une totale liberté. Menace m’offre simplement une autre voie pour m’exprimer et me permet de décharger un trop plein d’énergie.

Les contraintes de vos emplois du temps respectifs chargés ont-ils posés des difficultés pour donner vie à Menace ?Menace_Frederic-12_(c)Ziggy_Tashi_ WebSurgeonsUK

Absolument, oui. Mon activité au sein de Napalm Death m’occupe pendant six mois de l’année. Nous alternons entre courtes et longues tournées. La plupart du temps, j’emporte mon travail avec moi, ça tue le temps lorsque les villes que nous visitons ne sont pas très attractives. J’aime aussi m’isoler en tournée. Le fait d’avoir envie de passer le maximum de temps avec mes trois magnifiques enfants n’a pas facilité le développement du projet. J’ai travaillé la plupart des nuits des années passées, pour m’occuper des enfants et pouvoir faire vivre Menace. Mes visions les plus limpides apparaissent de toute façon après minuit, jamais avant. Je dors très peu, quatre heures par nuit environ et des traces sont visibles sur mon visage.

 Menace_Derek-2-5_(c)Ziggy_Tashi_ WebSurgeonsUK« Seamless integration » est un titre réellement surprenant, les guitares metal indus et le spoken word m’ont beaucoup plu. Quelle était l’idée de départ ? Quel est le sens que vous avez souhaité donner au texte de cette chanson ?

Je suis sincèrement heureux que tu aies choisi ce morceau ! À maints égards, c’est un morceau assez obscur, qui vient du champ de l’étrange. La chanson a commencé comme bande originale de science-fiction, à la sauce Dr. Who, Aux Frontières Du Réel ou 2001 : l’Odyssée de l’espace. Le refrain est mon préféré de l’album. Ce morceau parle de la découverte de soi, de transformer notre conscience pour atteindre des niveaux supérieurs, comme une thérapie pour surmonter la perte d’un proche et les peines de cœur. Il insiste aussi sur le fait que de vivre au présent impose que toi, toi seul peut choisir ton destin. Ton avenir est à ta portée ! Pour l’histoire des voix, je me souviens du canapé de Russ Russell (N.D.L.R. : le producteur), assis, enroulé dans une couverture, frigorifié. Cette nuit-là, j’étais très émotif, surmené, le cœur en vrac… et j’ai demandé à Russ d’enregistrer ce que j’allais dire, je voulais simplement raconter mon histoire. Tout s’est arrêté lorsque ma gorge, tellement serrée, empêchait que les mots sortent, j’étais en pleurs. J’ai retenté l’expérience pour avoir une seconde prise, au cas où. Rien n’est sorti de ma bouche. Il est difficile pour moi d’écouter ce titre aujourd’hui.

Menace_Nicola - Session3_(c)Ziggy_Tashi_ WebSurgeonsUKL’italien Nicola Manzan a collaboré au projet en compagnie de son violon endiablé. Comment s’est déroulée votre collaboration et de quelle manière s’est-il investi dans le projet ?

J’ai rencontré Nicola en Italie lors d’une soirée, disons arrosée, et je lui ai parlé de Menace. J’ai tout fait pour le convaincre de participer… pour parvenir à mes fins, je lui ai même avoué que j’avais des ancêtres remontant à Caruso et que ma grand-mère était la première cousine d’Enrico !

Impact Velocity restera-t-il un one shot ou est-ce un premier album qui aura un successeur dans l’avenir ? Quelle est l’actualité de Menace pour ces prochains mois ? Jouer live est-il prévu pour défendre l’album sur scène ?

Je suis actuellement en train d’y réfléchir et je serais frustré de ne pas avoir la possibilité de présenter mon travail sur scène. T’imagines bien que j’ai en tête un spectacle de dimension théâtrale et grandiloquent. J’imagine une prestation si intense que les spectateurs ne sauraient plus où regarder tellement les sons et les images fuseraient de tous les cotés. Ça paraît difficile, pas vrai ? Et bien qu’il se posera forcément un problème de budget, sache que ce n’est pas ça qui m’arrêtera. Si une idée est bonne, je veux la faire vivre, faire en sorte qu’elle respire. Tous les membres de Menace souhaitent prendre la route avec moi pour jouer l’album live. On va tenter de synchroniser nos emplois du temps respectifs et nous  attendons surtout une offre viable.

 

Be Sociable, Share!

Laisser une réponse