Mathias Richard – syn-t.ext

27 Sep 16 Mathias Richard – syn-t.ext

Un syn-t.ext est un condensé de textes notés sur des années, un agrégat recomposé, un frankenstexte qui crée un nouveau sens, un saint-t.exte avec extension vocale, qui s’appréhende par tranches de cinq à dix pages, cinq à dix minutes de performance. La compression reprend le modèle du livre Babel 17. On obtient des aphorismes / versets qui racontent aussi bien un état au monde qu’un état du monde à l’heure où la télé pour chiens est lancée et que notre Réel étonnant semble de plus en plus relever de l’anticipation : « Parfois l’on parle mieux le langage de l’ennemi que son propre langage : conclusion ? ».

C’est une revue de presse poétique (l’utilisation de statistiques issues de revues scientifiques) avec une voix propre et des sentiments. Régulièrement reviennent en échos les questions de normalité, d’inadaptation et d’avenir de l’art écrit : « Un syntexte représente un point où la littérature s’effondre infiniment sur elle-même. ». Au-delà des théories appliquées, cet ensemble de textes / poèmes est une ode à la rêverie, aux distractions, à la pensée qui passe d’un état à l’autre et sursaute, « au moment où la conscience vire dans une autre dimension ». Dernières pensées avant les rêves, premières pensées au réveil. Mathias le dit, c’est le monde qui s’exprime à travers lui : « Je n’écris plus, je copie ».

Quelques pages prennent le temps de poser narration et questions, comme celui du passage file:life, le fascinant Mon quartier, c’est une cervelle de rat ou l’entraînant et revanchard Attention. La mise en page, habile chez ce mutantiste adepte de textostérone et d’écriture sous musique, permet d’entendre ce que donnerait la lecture (drôlissime VOKAL_02 !), quand bien même des extraits en ont été lus sur France Culture et que des vidéos de performances sont accessibles.

L’ensemble est jouissif (je ne cesse d’en lire des extraits aux autres), rêveur, instructif, beau comme la photo grattée de Thomas Dejeammes, audacieux. « La littérature, c’est la recherche de la liberté. »

MATHIAS RICHARD, syn-t.ext

(Librairie Editions tituli)

http://www.tituli.fr/syntext.html

Be Sociable, Share!