Lee Ranaldo And The Dust aux Trinitaires de Metz, le 15/11/2013

19 Nov 13 Lee Ranaldo And The Dust aux Trinitaires de Metz, le 15/11/2013

C’est dans le cadre du festival Les Musiques Volantes, qui célébrait cette année sa dix-huitième édition, que Lee Ranaldo accompagné de ses Dust se produisait en ce jour de novembre. Les températures n’encourageaient guère l’oiseau de nuit à sortir de la chaleur de son appartement, et pourtant les vibrations étaient là, généreuses. Les Trinitaires, spécialement aménagé pour accueillir le festival aventureux, se sont ce soir-là illuminés de mille feux. Les absents ont eu tort, plus que jamais.

Il est 21h30 lorsque Lee et ses camarades de jeu (la présence de Steve Shelley, batteur de Sonic Youth, ne nous a pas déplu) entament leur set avec « Lecce, Leaving », premier titre de Last Night on Earth, dernier album du quartet américain. Le son est excellent, les énergies dégagées s’accouplent pour honorer un regard exigeant sur l’indie rock.  Parfait équilibre entre le format chanson et quelques digressions expérimentales, Lee Ranaldo connaît le son, son pouvoir, ses effets sur l’auditoire et en joue avec l’audace et l’assurance des guitaristes bénis des dieux. Calibrée pop, la musique des Américains parvient à concilier en live énergie typiquement rock, précision mathématique de l’exécution instrumentale et songwriting imparable. Impressionnant de maîtrise, l’homme aux multiples guitares (à chaque titre, une six cordes différente nous montre sa belle robe), timide, attachant et malgré quelques légères faiblesses vocales, nous a livré tout son savoir-faire dans une ode au rock.

Des moments forts voire exceptionnels traversèrent le set, dont un « Rising Tide » épique et présentant toutes les propriétés du titre qui reste en tête, éternellement. Notre rencontre avec une des figures mythiques de Sonic Youth restera inoubliable, et depuis la dislocation de ces derniers, celui qui a souvent évolué dans l’ombre de Thurston Moore et de Kim Gordon semble vivre une seconde jeunesse. Au-delà de la musique, on saluera la rigueur et le sourire de toute l’équipe organisationnelle des Musiques Volantes. C’est aussi ça le rock ‘n’ roll : le bonheur d’être ensemble.

Be Sociable, Share!

Laisser une réponse