Laibach – Trabendo Paris 24/11/2017

30 Nov 17 Laibach – Trabendo Paris 24/11/2017

Nore confrère Marjöry Salles s’est rendue au dernier concert de Laibach à Paris, et elle nous en a rapporté les impressions personnelles suivantes.
Où notre petit doigt nous dit qu’elle a passé un moment fameux.

La salle est au noir, un fond sonore et latent prépare ce qui va suivre.
Un dispositif vidéo présente le visuel du dernier album Also sprach Zarathustra, composé à l’origine pour une pièce de théâtre portant le même nom.

Les musiciens entrent en scène, les vidéos en noir et blanc s’enchainent, suivant les quatre éléments :

Air : Rapace Aigle Serres
Eau : Liquide amniotique Fœtus
Terre : Glaciers Montagnes Déserts
Feu : Lave Combustion Soleil

Durant une heure, la pièce est jouée dans sa quasi totalité, avant un medley de morceaux choisis d’une trentaine de minutes. La première partie se veut sombre, caverneuse, introspective, ambiante. La transition avec la deuxième partie, trop brève à mon goût, se fait en douceur sur une cover de « The Cold Song », d’Henri Purcell, par Mina Spiler, éblouissante.

Si ce concert fut l’un des plus courts de Laibach, les musiciens par contre furent d’une grande maîtrise, frôlant la perfection : tous les sons étant travaillés en direct, les voix justes, les vidéos en accord avec les morceaux.
Un beau concert donc, trop bref.
Marjöry

> SETLIST
Von den drei Verwandlungen
Ein Verkündiger
Von Gipfel zu Gipfel
Das Glück
Die Unschuld II
Das Nachtlied II
Das Nachtlied I
Als Geist
Vor Sonnen-Aufgang
Parnassus
Cold Song
Anti-Semitism
Brat Moj
Hell : Symmetry
Le privilège des Morts
Ti, ki izzivas
Wirtschaft i stot
Rappel : Bossanova
See that my Grave is kept clean

Image de prévisualisation YouTube
Image de prévisualisation YouTube
Image de prévisualisation YouTube

Be Sociable, Share!