Happiness Project – Interview bonus Obsküre Magazine #12

29 Déc 12 Happiness Project – Interview bonus Obsküre Magazine #12

Un talent émerge dans le paysage des musiques mélodiques et programmées. En complément de l’entrevue parue dans Obsküre Magazine #12 (novembre / décembre 2012), www.obskuremag.net publie les extraits restés inédits de notre entretien avec Happiness Project, sobre projet synth-pop français signé sur BOREDOMproduct (Celluloide, Dekad…) pour son tout premier album, 9th Heaven.

Obsküre Magazine : Entre les enregistrements que vous avez réalisés à la maison et le produit final sorti après « production additionnelle », quelles sont les grandes différences ? Diriez-vous que BOREDOMproduct a effectué une direction artistique sur la finalisation de 9th Heaven ?
Cyrille :
Évidemment, c’est la raison d’être de toute production. Entre la version démo de 9th Heaven et l’album produit il y a justement les huit premiers Heavens dont tu parlais ! Nous avons trouvé chez BOREDOMproduct une écoute unique, un sens inné chez Member U-0176 (N.D.L.R. : Grand Chapoteur de la Structure et par ailleurs membre de Celluloïde) de mettre en avant, à travers son travail de mixage, les éléments essentiels de notre musique. Pour résumer, je dirais que le label a su prendre le contenu de 9th Heaven, sans en changer une phrase, en changeant le contenant (certains sons, rythmes, effets…) afin de mettre réellement notre musique en lumière.
Christelle : Member U-0176 a su faire sortir de notre musique un côté plus électro, certes, mais lui donner aussi plus d’ampleur et de résonance. J’adooore !
Fred : Oui complètement, ça a donné une autre dynamique à notre musique. Ce qui m’a frappé dès le début, c’est la profondeur que manifestement ils souhaitaient donner à nos morceaux. Cela tombait bien car c’est ce que nous recherchions à ce moment-là ! C’est comme si les grands esprits s’étaient rencontrés – en toute modestie ! Donc oui, la production de BOREDOMproduct a donné de la maturité à notre musique.

BOREDOMproduct ressemblant de l’extérieur à une grande famille, existe-t-il aujourd’hui des projets vous concernant et en impliquant d’autres membres, tels que des apparitions sur scène communes, des collaborations, des remixes etc. ?
Cyrille :
Des remixes ont déjà été faits à la sortie de notre premier EP, Desillusion : Foretaste a remixé un ancien titre d’Happiness Project, « Organic Love », et Dekad « Desillusion ». Leur travail est vraiment remarquable et je trouve l’exercice très intéressant, car ça nous permet d’entendre autrement nos propres créations. Un vrai enrichissement. Neutral Lies travaille ensuite sur le remix de « Heights », qui figurera sur notre prochain EP Poupée Mécanique. Donc oui, le label favorise vraiment les échanges entre les groupes, nous ne sommes pas encore passés à l’étape de concerts communs, mais j’espère que ce moment viendra car l’univers de chaque groupe est différent et complémentaire, une soirée BOREDOMproduct ferait à mon avis un sacré concert !

Sauf erreur de ma part, les textes ne sont pas crédités dans l’album. Est-ce un travail à trois mains ? Vous renvoyez-vous la balle comme vous pourriez le faire concernant la musique elle-même ?
Christelle :
Happiness Project est un collectif ouvert sur le monde. Évidemment, l’écriture des textes est, généralement, individuelle… mais elle peut émaner de l’un de nous trois. Quant à la musique, elle résulte d’un véritable échange.
Fred : Oui, le texte résulte d’un travail à trois mains. Dans Happiness Project, il n’y a pas à proprement parler de leader, nous nous sommes toujours définis comme un collectif ! Tout ce que nous faisons va dans ce sens-là.

> SORTIE
– HAPPINESS PROJECT : 9th Heaven (BOREDOMproduct) (2012)

Be Sociable, Share!