Foretaste – Interview, quelque part dans l’espace…

21 Sep 16 Foretaste – Interview, quelque part dans l’espace…

« à partir d’un titre, donner une couleur »

Le EP Lost in Space est arrivé quelques semaines avant l’album Space Echoes (chroniqué ici-même). Foretaste s’y met gentiment en danger, expérimentant des à-côtés curieux et plutôt bons. Discussion sur la façon dont le duo voit la musique, sa maturation et le lien divin / SF.

C’est XY qui se lance : « Le principe de l’EP était de jouer avec les originaux pour apporter de la valeur ajoutée. Ils donnent quelques clés pour mieux comprendre lalbum mais sans complètement le dévoiler. Nous voulions réaliser nous-mêmes ces remixes pour garder une cohérence. ». L’innovation présente (voir Obsküre #25 car, oui, vous pouvez commander des anciens numéros) a été réfléchie, comme le reconnaît XX : « Ça a été vraiment amusant de faire ces remixes en se disant : Voilà les premiers sons que vont entendre nos fans, donnons-leur lenvie de découvrir lalbum ! » Sur plusieurs titres, la musique autant que la voix révèlent de nouvelles pistes. Lors de la composition de l’album, ce n’est cependant pas la volonté de « bousculer » qui les a guidés. Ils font d’abord ce qui leur plaît ; changer uniquement pour changer ne rime à rien. Les musiques variées qu’ils écoutent pourraient les amener plus loin, mais ils veillent à « recadrer » leurs compositions. Un processus qui alterne élan et réflexions, pour ne pas lasser et gérer l’apport de changements, comme l’explique XY : « Les morceaux viennent assez naturellement, parfois même très viteLe titre « Lost in Space » n’était pas prévu, nous lavons imaginé pendant une pause déjeuner en plein milieu d’une séance denregistrement. Nous avons écrit les paroles sur un coin de table et Sylvie a quasiment improvisé la mélodie vocale. Le problème cest l’après… Comment à partir dun titre nous donnons une couleur, une sonorité. Il y a toujours un risque à faire quelque chose de diffèrent, mais nous sommes persuadés que le plus grand risque cest justement de ne rien changer. »

Les compositions inventent parfois une sorte de péplum synthétique, aux claviers planants et amples. Cette vision orchestrale, XY la revendique en partie : « Merci, j’adore le terme « Péplum Synthétique » ! Quand jai commencé à travailler je me suis amusé à écrire cinq ou six titres comme si javais un orchestre de cordes sous les doigts. Ça a été très inspirant comme expérience mais nous ne souhaitions pas un album 100% orchestral donc il a fallu faire des choix de production. Ainsi, « Alpha » est moins orchestral, il a été quasiment enregistré en live, sans séquence, à l’exception de la boucle rythmique. J’ai baigné dans la musique des années 70 pendant toute mon enfance, c’est clair que cela se ressent sur ce morceau… »

L’éloignement physique de XX et XY les a poussés à échanger de nombreux fichiers, une durée de trois ou quatre ans de tâtonnements et de bugs productifs qui se justifie, admet XY : « Il y a beaucoup de morceaux sur lesquels nous avions des doutes en termes de production, et puis un jour la magie opère et au milieu des trente versions du même titre apparait un truc qui nous plaît vraiment. ». Le regard et l’écoute de XX sont alors importants pour sauver des aspects nouveaux, un piment créatif et subjectif, le sentiment laissé par une démo…

SONY DSC

Le nom Babylon étant employé dans l’un des titres, on les interroge sur la place du divin, habilement placée dans un album futuriste et spatial. XY s’amuse : « C’est normal, pour nous, la Bible est le plus vieux roman de science-fiction ! La religion et la façon dont elle conditionne l’être humain nous passionne. Nous parlons parfois dun dieu dans certains de nos textes mais il ne faut pas le prendre forcément au sens de la religion. » XX complète le propos : « Le fait d’exister, d’avoir une réflexion, rien ne relève du hasard. La part de caractère mystique qui nous entoure est capitale, elle offre des tonnes de visions possibles. Ces sujets me fascinent. »

Crédit photo : BOREDOMproduct/Foretaste

 

http://www.foretaste-music.com/

Be Sociable, Share!