Dark Orange – Interview bonus Obsküre Magazine #12

31 Déc 12 Dark Orange – Interview bonus Obsküre Magazine #12

Dirk Ritter, l’homme derrière Dark Orange, ne désarme pas. Après avoir fait revenir le projet (dans un line-up partiellement modifié et augmenté) sur le devant des scènes éthérées avec la collection de nouveaux titres et de remakes Clouds, Paperships and fallen Angels (2010), il persiste dans son entreprise sur le label enchanteur Kalinkaland avec le fort bien tenu Horizont : un volume double comprenant l’enregistrement original suivi d’une collection de remixes souvent intéressants et réinventant avec plus ou moins de technologie les vapeurs des originaux. C’est alors en complément de l’entrevue parue dans Obsküre Magazine #12 (novembre / décembre 2012) que www.obskuremag.net publie les extraits restés inédits de notre entretien avec le perfectionniste Dirk, déjà à pied d’œuvre sur un prochain opus annoncé comme plus physique.

Obsküre Magazine : Comment est née l’idée d’offrir plus qu’un simple disque avec Horizont et cette collection de remixes en guise d’« album compagnon » ?
Dirk Ritter :
Nous voulions faire d’Horizont quelque chose de très spécial et à cette occasion, il nous semblait approprié et agréable de regarder en arrière et de renouer avec certaines personnes que nous avions croisées par le passé. J’ai donc lancé des demandes alentour pour voir si elles étaient intéressées par la réalisation d’un remix pour Dark Orange. Nous nous sommes seulement adressés à des musiciens avec lesquels nous avions une forme de « relation ». Ça avait été si cool de rencontrer des gens comme Mark Tibenham, qui avait eu un si grand impact sur And Also The Trees dans les années quatre-vingt-dix, ou comme Lisa Cuthbert, une personne si aimable… Nous l’avions rencontrée sur scène au WGT Leipzig 2010.

Aviez-vous fixé des limites à l’exercice du remix ?
Non. Nous avons demandé à tous ces gens de donner un son personnel à nos compositions, sans que soient fixées de règles ou interdictions particulières.

Existe-t-il à ce jour d’autres projets en devenir entre Dark Orange, Steven Burroughs (N.D.L.R. : collaborateur de Dark Orange et membre historique d’And Also The Trees) et Robin Guthrie (N.D.L.R. : de Cocteau twins, déjà impliqué aux côtés de Dark Orange pour le précédent album) ?
Je ne sais pas aujourd’hui si Steven va rester à nos côtés. Quant à Robin, il est cool et notre label essaie d’organiser quelque chose avec lui pour 2013. J’ai eu des conversations avec Robin à ce sujet et je pense qu’il y a peut-être quelque chose de très spécial à faire. Rien n’est impossible.

Qu’est-ce qui a amené votre label, Kalinkaland, à rééditer votre deuxième album The Garden of Poseidon ? Cela faisait-il partie d’un accord que vous aviez conclu lorsque vous aviez convenu mutuellement de la sortie de l’avant-dernier album ?
Harald Löwy (N.D.L.R. : membre de Chandeen et partie intégrante de Kalinkaland) a eu l’idée de remettre nos deux premiers albums à l’ordre du jour. Le premier en particulier, Oleander, car il n’était plus disponible en format CD. Harald a donc retravaillé le son, de manière à le rendre plus beau et puissant pour la réédition. Nous avons également mis à disposition des contenus spéciaux pour les versions digitales des rééditions.

Les titres originaux de The Garden of Poseidon ayant été remasterisés par Harald, pensez-vous que d’autres de vos anciens travaux pourraient reparaître sous forme remaniée : remasterisations, remixes, etc. ?
Je dois admettre que je ne m’intéresse plus trop à nos anciennes productions, je préfère aller de l’avant. Je suis en train de travailler avec Harald sur un album instrumental, qui va bientôt sortir. Et nous travaillons sur le prochain album de Dark Orange qui s’apparentera à une sorte de dream pop / punk avec des chansons plus rapides, pleines d’euphorie. Ce sera quelque chose de très différent d’Horizont.

> SORTIE
– Dark Orange – Horizont (Kalinkaland) (2012)
> WEB OFFICIEL
fr.myspace.com/darkorange

Be Sociable, Share!