Christian Death (Valor & Maitri) – Interview

06 Mar 14 Christian Death (Valor & Maitri) – Interview

2014 s’annonce chargée pour le projet deathrock/metal américain Christian Death. Le groupe né dans la pénombre des années quatre-vingt sous le patronage de Rozz Williams, est devenu l’objet artistique plein et entier du guitariste et chanteur Valor Kand avec l’album Atrocities (1986), premier disque sur lequel Valor se soit imposé… jusque dans le chant. Tandis qu’après son départ de Christian Death, Rozz a multiplié les initiatives artistiques dans des cadres autres (et ce jusqu’au début des années quatre-vingt-dix, période où il a fait exister son « propre » Christian Death en parallèle de celui que Valor avait maintenu en vie), Kand est resté historiquement le coauteur des classiques Catastrophe Ballet et Ashes. Historiquement, le mérite « des débuts » se partage et génère aujourd’hui le débat quant à ce qu’est devenu Christian Death. Inévitable. Les gens changent, c’est-ce pas ?
Mais Valor persiste, encore et toujours, en 2014 : il veut porter une histoire et un héritage, quitte à ce qu’il reste discuté. Cette année, le Christian Death « officiel » entreprend mille projets : tournée de célébration du classique
Catastrophe Ballet, documentaire vidéo autour du groupe et nouvel album studio. Les informations sur ces projets cumulés nous ayant semblé ténues, nous nous sommes enquis de plus, à la source même : le binôme Valor (chant, guitare) / Maitri (basse, chœurs).

Obsküre Magazine : Il semble qu’un nouvel album et un documentaire doivent voir le jour courant 2014. Comment comparez-vous de manière générale et en fonction de votre état d’avancement, le prochain travail studio à ce qui a été posé sur American Inquisition ? Ce futur album est-il terminé ?
Valor : Face aux crimes de guerre horribles du régime Bush, American Inquisition se présentait comme un travail politique. Le prochain album, pour l’instant intitulé The Root of all Evilution est un reflet d’où la civilisation a porté notre espèce, comment elle se situe dans les temps présents. Comme de coutume avec de nombreux albums de Christian Death, les chansons touchent à une variété d’émotions : du sombre au beau, du bonheur à la folie. En Amérique, une folie furieuse, croissante, a accompagné le discours lié au « mouvement créationniste ». Selon la droite chrétienne, le monde a seulement six mille ans et les premiers hommes marchaient au milieu des dinosaures, toutes ces idées aberrantes… D’un côté, nous sommes, en tant qu’espèce, propulsés à la vitesse de la lumière et dans le futur vers la compréhension du monde ou des mondes autour de nous ; et d’un autre côtés, nous nous voyons jetés dans la spirale d’un WC géant dont le trou renvoie notre intelligence collective au Moyen-Âge, à un moment où la Terre était plate et où le Soleil, la Lune et les étoiles tournaient encore autour de la Terre.
Maitri : Stop !… avant que Valor ne devienne trop philosophie ou donne trop d’informations, comme d’habitude… Permets-moi de répondre à d’autres parties de la question, Emmanuel. Tout d’abord, l’album n’est pas encore terminé et j’espère que rien ne nous empêchera de le terminer avant la fin de l’année, surtout compte tenu de la quantité de shows en cours d’organisation pour 2014.

Avez-vous enregistré ce prochain album en formule trio (N.D.L.R. : Valor / Maitri / Jason, configuration live actuelle de Christian Death) ou d’autres musiciens se sont-ils associés au processus ?
Maitri :
Cet album proposera une collaboration entre Valor, Jason et moi-même et impliquera aussi les compétences de musiciens invités (N.D.L.R. : Maitri, dont le deuxième opus studio sorti sous le nom de Lover Of Sin engageait du monde, ne livre aucun nom pour l’heure).

chr-death_2

Les premières rééditions remasterisées publiés sur Season Of Mist ont constitué de belles pièces, et sur bien des aspects je trouve : conception générale, design sonore, etc. Un vrai travail. De quoi rester d’autant plus désespéré de voir qu’Atrocities n’a toujours pas suivi cette « opération de nettoyage ». Allez-vous le faire ? Et si oui, quand ?
Valor :
Merci Emmanuel pour cette appréciationportée sur la nouvelle version de Catastrophe Ballet. L’enregistrement de cet album avait été une très grosse affaire pour moi, par le passé. Il a été la première sortie internationale pour un disque de Christian Death, par opposition à ce qui aurait pu n’être qu’une sortie locale supplémentaire, en Californie. Nous enregistrions alors dans un célèbre studio de classe mondiale, le Bohemian Rhapsody, et cela a aussi été l’occasion d’emmener Christian Death en Europe pour la première fois. Un petit pas pour Christian Death, un bond de géant pour la scène musicale californienne indie.
Maitri : Je me sens tellement honorée de pouvoir participer à la résurrection live de ce chef-d’œuvre… Avec Ashes, voilà certainement les meilleures performances de Rozz et le moment où les talents d’écriture de Valor ont évolué fondamentalement.
Valor : (Rire) Évoluer ! Tout cela fait partie de l’« Evilution » (N.D.L.R. : jeu de mots anglais sur « Evil » et « Evolution » – Valor fait rappel ici des sujets de début d’interview). Et dans la prochaine phase de notre Evilution, l’année prochaine est l’anniversaire de la sortie d’Ashes. Alors, nous avons l’intention de faire la même chose avec Ashes, que pour Catastrophe Ballet : une tournée hommage, à moins d’une catastrophe mondiale majeure qui nous réduirait tous en cendres. Et nous exaucerions peut-être l’un de tes souhaits en t’annonçant que nous ferons la même chose l’année d’après pour Atrocities ? À moins que…

Cette prochaine tournée anniversaire pour Catastrophe Ballet, en dehors de son aspect « célébration », n’est-elle pas aussi une manière de gérer un agenda de manière active et attractive jusqu’à la sortie du prochain album ?
Valor :
La tournée Catastrophe Ballet 2014 a été planifiée bien avant que nous ayons quelque idée que ce soit au sujet du reste de l’année en cours pour le groupe. En fait j’ai été très choqué par l’idée en question lorsque Maitri me l’a suggérée. Nous étions en tournée en Amérique du Sud il y a deux ans, en fait. Du coup, c’est un peu l’opposé d’un plan organisé pour l’agenda 2014 car maintenant, nous nous retrouvons avec trop de travail – et cela a mis à rude épreuve notre avancement sur le nouvel album.

Maitri + Valor + Jason - New Zealand (2012)

Maitri + Valor + Jason (2012)

Comment avez-vous choisi la société en charge de la production vidéo du futur documentaire?
Maitri :
Nous avons directement conclu un contrat de production vidéo avec S6K Medias Arts. À l’origine, nous avons rencontré à New York le PDG Darryl Hell à une soirées Xris Smack fettish Ball où nous étions tête d’affiche. C’était il y a deux ans. Mais nous n’avons commencé à discuter de projets vidéo qu’en septembre dernier. Outre le documentaire, S6K travaillera sur des vidéos de promotion pour l’album, dont celle pour le morceau « You can’t give it back », en cours de production au moment où nous parlons. Cette société travaille aussi sur de l’illustration vidéo pour nos prochains show, pour de la projection à l’arrière-scène.

J’ai cru comprendre que le documentaire présentera votre opinion sur l’histoire du groupe et votre vie à l’intérieur. Il semble que vous ayez voulu donner là votre « version » et établir un contrepoint à d’autres visions répandues sur le web ou ailleurs (N.D.L.R. : l’éternelle opposition entre la version de l’histoire contée par Valor et celle que mettent en avant les adeptes et/ou amis du fondateur disparu Rozz Williams). Ne craignez-vous pas de voir cette opposition de l’extérieur redoubler avec votre initiative ?
Valor :
Bien que le documentaire contienne un bref exposé sur l’histoire du groupe, l’accent sera mis sur la musique et l’art de Christian Death.
Maitri : En ce qui concerne notre style de vie, ne vous attendez pas à ce que nous vous révélions nos signes astrologiques ou nos couleurs favorites, ni même nos pêchés-mignons.
Valor : … mais je révèlerai la marque de mes sous-vêtements, du moins si nous obtenons leur parrainage (rire). Je plaisante, je ne porte pas de sous-vêtements.
Maitri : il semble Valor ait bu quelques verres…
Valor : Et comment ! En même temps regarde, il y a de quoi : il se trouve toujours quelques personnes et labels, qui sous des motifs fallacieux cherchent à me discréditer par voie médiatique… Pour tout dire, je suis fatigué par l’attitude de ces tristes individus qui ont maintenu un battage médiatique négatif à mon égard. Je n’ai pas peur de la vérité, la vérité tient par elle-même.

« The selfish Gene » (LIVE Seattle 07/10/MMXIII)
Image de prévisualisation YouTube

> WEB OFFICIEL
Facebook

Be Sociable, Share!