Christelle Rama : à propos de la série photographique Êtres

11 Jan 15 Christelle Rama : à propos de la série photographique Êtres

La nature, dans ce que son fragment nous révèle, est son sujet. Les fragments d’êtres petits et assemblés post-mortem par la photographe Christelle Rama forment le tableau paradoxal d’une vie évadée et réinventée par l’esthétique. Invitation faite au regard de reconsidérer une échelle micro dont les restes sont aussi les nôtres. C’est la série photographique intitulée Êtres, récemment exposée en Centre France et dont les images-reliques font rejaillir la condition du vivant. Des petites morts à voir ailleurs prochainement, et qui entrent dans nos vies par le biais du regard, brisant les chaînes trop assurées de l’anthropocentrisme.

Quelques épreuves d’Êtres ont été dévoilées à la galerie Huit-Sept à Limoges à cheval sur décembre 2014 – janvier 2015. Constituent-elles l’intégrale de la série ou seulement une fraction ?
Christelle Rama :
Ce n’est qu’une partie de la série.

Cette série est-elle en augmentation constante ou considères-tu son corps principal comme fini ?
J’ai commencé cette série il y a dix ans et je ne sais pas quand elle se terminera. Il y a tellement de possibités à explorer sur le sujet…

Christelle Rama

Les images exposent ton rapport à la nature à travers un montage de fragments d’insectes et d’animaux momifiés. Tout d’abord, de quelle manière as-tu récupéré ces fragments ? Sont-ils le fruit d’une quête ou ta « récolte » se fait-elle au hasard de tes promenades, dans des lieux que tu affectionnes ?
Au départ je les trouvais par hasard au cours de mes promenades à la campagne ou même en plein centre-ville. Aujourd’hui ce sont des personnes connaissant mon travail qui me rapportent ceux qu’ils trouvent sur leur chemin.

De quelle manière réalises tu les assemblages ? Se donnent-ils une vocation esthétique ou caches-tu des symboles, des codes dans ces assemblages ?
Je fais plusieurs essais avant trouver la posture la plus harmonieuse, la plus poétique. Certains éléments s’emboitent parfaitement. Pour les autres, à l’aide de pinces, d’épingles et de pâte adhésive.

Comment et pourquoi choisis-tu cet arrière-fond bleu ?
Le fond bleu fait partie d’une série spécifique, d’une période, il n’est pas impossible que j’explore d’autres couleurs.

Comment obtiens-tu ce bleu en studio ?
En fait il s’agit d’un tissu gris anthracite avec des reflets. Le bleu est révélé en post-traitement.

Que deviennent ces reliques une fois les photographies réalisées ? Les conserves-tu ?
Elles sont soigneusement nettoyées et rangées à l’abri de la lumière et de l’humidité. Les plus anciennes m’accompagnent depuis plus de vingt ans.

rama_etres_2

Que peuvent nous révéler tes images quant à notre rapport à la nature – et notamment au plus petit ?
La plupart des gens ne regarde même pas ces animaux : souris, rat, lézard… Quand ils les voient, ils les craignent. J’ai connu une personne qui avait la phobie des rongeurs. Un jour, je lui ai présenté mon travail. Quelques semaines plus tard, elle m’a raconté avoir sauvé une souris des griffes de son chat !

Comment crois-tu que notre rapport à la nature ait évolué au fur et à mesure de notre conquête technique et / ou technologique ? Crois-tu que soit toujours prégnant un sentiment d’externalité voire de supériorité de l’homme vis-à-vis de son milieu environnant, ou as-tu le sentiment que nous revenons à une vibration moins anthropocentrique, plus holistique ?
La nature a toujours été présente dans l’évolution de l’Homme, et il semble qu’il sen rappelle de plus en plus ces derniers temps.

rama_etres_3

Comment et pour quelles raisons (technique, rendu) as-tu choisi le support alu Dibond et au format 150×100 cm ?
Pour la qualité d’une impression photo sur un support à la fois solide et léger. Et au format 150 x 100 cm parceque techniquement je ne pouvais pas faire plus grand !

Quelle est la destinée de cette exposition ? Où comptes-tu l’emmener ?
Elle sera visible à la Galerie des Carmes à Toulouse du 22 au 27 juin 2015 en compagnie des Aristocrânes, une série d’illustrations grand format créées à partir de crânes d’animaux.

Quelles sont les prochaines créations ou les sujets que tu sens devoir aborder dans le futur proche ?
Je vais continuer la série Êtres avec les nouveaux arrivants de ma petite famille momifiée et ensuite je lèverai peut-être les yeux vers d’autres univers.

> WEB OFFICIEL
www.christellerama.com
– Êtres : www.christellerama.com/etres.html

Be Sociable, Share!