Gun Barrel + In Legend + Freedom Call : rock n’roll night à Andernach

20 Mar 12 Gun Barrel + In Legend + Freedom Call : rock n’roll night à Andernach

Lieu : Andernach petite bourgade allemande dévouée au metal… puissant, de préférence.
Objectif : faire le plein de décibels et d’énergie.

Pour se faire le Juz live Club a fait les choses en grand, la salle est sympathique et le public germanique fidèle à lui-même, présent en nombre, prêt à en découdre avec les riffs percutants des trois groupes à l’affiche, une bière ou deux à la main.

Le premier à entrer en scène est d’ailleurs un des gardiens de la tradition heavy allemande : Gun Barrel. La metal attitude à l’état pur, riffs acérés sans fioriture pour un maximum de puissance et look d’un autre âge ! La nostalgie opère de suite et les morceaux calibrés pour la scène font monter la température de la salle. Rolf, le fondateur du groupe, étant une légende à lui tout seul, le nouveau chanteur Patrick Sühl défend lui aussi  honorablement le nouvel album du groupe, Brace for Impact, sorti le 23 mars chez Massacre.

On se demande d’ailleurs pourquoi le combo n’assure que la première partie du show, In Legend lui volant un peu la vedette. Mais il ne s’agit là apparemment que de mon avis personnel tant le public semble attendre la montée on stage du second en lice… et de ses claviers. En effet, In Legend est un groupe atypique comptant deux claviers (au design futuriste, magnifique d’ailleurs) mais pas de guitare. Ce qui aurait pu d’emblée me refroidir si je n’avais pas eu la chance d’écouter auparavant leur dernier opus Ballads’n Bullets sorti chez SPV. En effet, si In Legend ne possède pas de six cordes à son arc, il n’en est pas moins un groupe metal avec une section rythmique très présente, imposant souvent un martèlement digne de groupes extrêmes. Une ambivalence douceur/brutalité assez étrange, on ne sait jamais à quoi s’attendre. Le frontman, chanteur-claviers, se donne à fond malgré une tessiture assez banale mais est souvent étouffé par la basse et la batterie. On se pose, on réfléchit et on se dit qu’avec des compos pareilles et une bonne vieille guitare, In Legend serait un sacré bon groupe. D’ailleurs, le public ne s’y trompe pas, farandole, pogo, l’ambiance est à son comble pour recevoir le groupe de la soirée. Pour ma part, j’ai davantage été convaincue par la spontanéité de Gun Barrel que la technicité d’In Legend mais le meilleur restant à venir, je vais me plier à la coutume germanique… un petit verre et on continue 🙂

La tête d’affiche est Freedom Call, venu lui aussi défendre sur ses terres son nouvel album Land of the Crimson Dawn avant de partir à la conquête de la Hollande, de l’Espagne, de la Suède et espérons-le bientôt, la France… La bande de Chris est amputée de son bassiste Samy en mode biberons/couches pour quelques semaines mais n’en reste pas moins une valeur sure des soirées festives. Il faut dire que son remplaçant vient donner un petit goût de nostalgie à ce concert puisque c’est l’ex-bassite du groupe Ilker Ersin, actuellement Powerworld qui vient donner le ton du show.
Le groupe est égal à lui-même puissant, professionnel et très communicatif, Chris Bay n’ayant pas perdu sa bonne humeur avec le temps. La setlist a bien évolué, à l’image de l’album, elle s’avère fort bien pensée, ne laissant aucun temps mort et mettant en place dès les premières mesures de « 66 Warriors » une atmosphère spéciale sorte d’orgie musicale. Le show oscille entre morceaux guerriers lourds et titres plus joyeux, mêle l’ancien au nouveau logiquement. Le public adhère de suite à l’esprit heavy rock n’ roll de ce Freedom Call nouveau et les deux heures de spectacle mené de main de maître par un frontman infatigable défilent sans que l’on n’ait un seul moment de répit. L’énergie déployée par le groupe force le respect, l’impact des morceaux fait taper du pied, le sourire aux lèvres. Voilà une happy démagogie musicale qui fait lever une armée de fidèles à la simple puissance de ses riffs et surtout une très belle soirée dont on repart survitaminé. Freedom call est décidément un groupe qui ne se prend pas au sérieux mais respecte de ses fans en leur proposant des shows imparables. Merci à eux et au Juzz Live Club pour ce beau moment de heavy.

 

Setlist Freedom Call :

66 Warriors
The Eyes of the World
Hero on Video
Tears of Babylon
Rockstars
Farewell
We are one
United Alliance
Age of the Phoenix
Drum Solo
Sun in the Dark
The Quest
Far Away
Rockin Radio
A Perfect Day
Warriors
Land of Light

Encore:
Freedom Call
Metal Invasion

 

 

 

 

Be Sociable, Share!