Christian Death : Spiritual Cramp, nouveau documentaire

03 Avr 18 Christian Death : Spiritual Cramp, nouveau documentaire

Le galeriste et promoteur Lethal Amounts (Los Angeles) annonce la sortie prochaine d’un nouveau film documentaire intitulé Spiritual Cramp [Life & Death of Christian Death], dont le contenu se concentre sur la vie du fondateur Rozz Williams, leader originel du groupe gothique / deathrock culte, plus tard repris en main par Valor Kand.

Pour collecter les fonds nécessaires à la finalisation du projet, Lethal Amounts s’est associé à la plateforme de crowdfunding Pledge Music. La page dédiée donne accès à des articles rares, en édition limitée, œuvres d’art et objets de collection.

Le texte qui suit reprend l’essentiel de l’annonce officielle de Lethal Amounts.

Spiritual Cramp se présente comme davantage d’un bopic musical. Il investit l’existence de Rozz Williams, un jeune artiste en pleine maturité lors de l’explosion punk californienne de la fin des années 1970. À l’âge de 16 ans, Rozz Williams et ses amis ont créé Christian Death dans leur garage en réaction à la scène punk dominée par les hommes, hyper masculine et hétérosexuelle. Christian Death a enflammé un nouveau genre musical et a ouvert les portes de ce qui allait devenir plus tard la sous-culture goth.
Le nom de Christian Death était un acte de défi en soi, surtout pour Williams. Il a grandi dans une famille extrêmement religieuse, et a été élevé dans un milieu où il se disait qu’être gay vous vouait à l’enfer. La musique de Christian Death et son existence en tant que groupe ont fixé un rejet des modes de pensée traditionnels et de préjudiciables croyances religieuses.
 
Historiquement, Christian Death est un groupe capital pour le récit de la musique californienne. De plus, Williams est l’archétype de l’artiste torturé. Les gens admiraient sa bravoure alors qu’il s’habillait sans crainte en femme sur scène et hors scène, à une époque et dans une scène où ce genre d’expression pouvait mener à l’arrestation voire à être tué. Son image n’était pas destinée à être glamour mais à être crainte et évitée. Il essayait de trouver un équilibre entre l’art et le dépassement de traumatismes personnels.
La bataille de Williams contre la dépression l’a finalement vaincu en 1998, le 1er avril. Suicide.

Ce documentaire fait rêver depuis longtemps le propriétaire et directeur artistique de Lethal Amounts, Danny Fuentes. Fuentes a grandi dans la scène punk violente des années 1990 à East Los Angeles, dominée par des attitudes hypermasculines et souvent homophobes. Il se sentait souvent obligé de tenir secrète sa sexualité pour s’intégrer. Quand il s’est intéressé à Christian Death, il a ressenti fascination et a été inspiré par la hardiesse de Rozz Williams, venu en drag lors d’un spectacle punk. Pour Fuentes, Williams était l’incarnation de la force et l’intrépidité.

Parmi les témoignages émaillant le documentaire, vous retrouverez ceux de Genesis P-Orridge (Throbbing Gristle, Psychic TV), mais aussi des déclarations des cofondateurs de Christian Death et autres proches de Rozz, parmi lesquels Rikk Agnew (Adolescents), Ron Athey, ou John Albert.

Allez donc voir la bande annonce sur Pledge
… ou regardez-la directement ici :

Be Sociable, Share!