Patrick Delperdange – Si tous les Dieux nous abandonnent

31 Mai 16 Patrick Delperdange – Si tous les Dieux nous abandonnent

Auteur prolifique, Patrick Delperdange a écrit une quarantaine de romans depuis le milieu des années 1980. Avec ce petit dernier, il s’aventure dans ce que Benoît Minville appellerait le « rural noir » : un univers en rase-campagne peuplé de ploucs débiles, isolés et frustrés sexuellement. Un peu comme si l’univers de Délivrance et des redneck movies était venu faire un tour du côté de nos contrées. Bars de poivrots, viols en rase-campagne, vengeance et survie, toutes les thématiques chères au genre y sont rassemblées pour la peinture d’une ruralité brutale, inquiétante, apocalyptique et terriblement cinématographique.

Le récit se base sur trois portraits de personnages, dont les noms annoncent chaque chapitre. Céline, une jeune fille en fuite, est recueillie dans le patelin de Valmont par un vieux fermier, Leopold. Attaquée alors qu’elle reprend la route par un des clébards enragés du rustre Maurice, elle n’a d’autres choix que de se défendre. Maurice n’a alors qu’une obsession en tête, dont il fait part aux autres ploucs du bar Moonlight : se venger de la fille et la proposer à son frère Josselin avant de l’abattre. Ce dernier, débile profond obsédé par le Seigneur, prévient néanmoins le jeune femme des intentions de son frangin, c’est alors que va s’engager un road trip dans des paysages dévastés, où les stations services se perdent au milieu de nulle part et où les propriétaires d’hôtel élèvent des ragondins.

Même s’il possède quelques défauts (l’aspect religieux et la rédemption finale manquent de finesse), le roman bénéficie surtout d’une superbe atmosphère, très dure et menaçante. Cette campagne étouffante et crépusculaire, gangrénée par la haine et l’impossibilité à comprendre l’autre, fait froid dans le dos et prouve que le noir sied aussi bien aux cités nocturnes qu’à des bleds paumés comme Marinval et Profondeville. Un petit air de Deep South américain? C’est tout à fait normal.

http://www.gallimard.fr/

Be Sociable, Share!

Tracklisting :
Be Sociable, Share!























Tweet

Note : 74%

Site du groupe / MySpace :

http://www.gallimard.fr/

Be Sociable, Share!

Laisser une réponse