Atheist

24 Nov 10 Atheist

En complément de l’entrevue de la formation culte du tech death metal parue dans Obsküre Magazine #1, www.obskuremag.net publie ces extraits inédits de l’entretien donné à Emmanuël Hennequin par Kelly Shaefer, leader des revenants Atheist, à l’occasion de la sortie du nouvel album studio Jupiter. Ce nouvel opus, réalisé sans le bassiste Tony Choy (Cynic, Pestilence), a permis au fraîchement intégré Jonathan Thompson (Gnostic) d’exprimer l’étendue de son talent d’instrumentiste. Ce par quoi commencent ces minutes inédites de l’entretien.

Obskure Mag : Comment Jonathan Thompson a-t-il réussi à concilier toutes ces responsabilités à la basse et à la guitare ? Jupiter a-t-il été une période dure pour lui, physiquement ?

Kelly Shaefer (Atheist) : On aurait pu croire que du fait de sa jeune expérience il éprouve pas mal de difficultés au regard de ce moment « crucial », mais il a enregistré ses pistes plus rapidement que n’importe qui. Ce type est une machine, quelqu’un de très calme, très efficace dans tout ce qu’il fait. Les lignes de guitare étaient déjà quasiment écrites quand il s’est penché sur les lignes de basse, il nous a donc beaucoup aidés.

Cela étant, l’écriture sans bassiste permanent n’a pas dû être un moment confortable…

La forme des titres, au moment où Tony Choy répétait encore avec nous, reste dans mon souvenir très différente, dans la plupart des cas, de ce qui apparaît au final sur Jupiter. Nous avons donc réécrit sans basse, pour la plupart d’entre eux… et ça a été à coup sûr une approche différente du passé. Bien sûr, il y a l’évolution de style qui va avec, mais ce changement est le bienvenu. Il était logique d’essayer d’inverser le processus dans la recherche de quelque chose de nouveau pour Atheist… un peu comme de caresser l’oreiller de l’autre côté. Peut-être cela a-t-il amené Jupiter à un supplément d’agressivité.

Comment Atheist a-t-il approché l’artwork de Jupiter avec Eliran Kantor? Lui avez-vous donné au moins quelques consignes générales ?

Non, pas de règles, il n’y a pas de règles en art ou en musique, de toute façon… je lui ai envoyé les paroles de « Second to Sun », et de « F.K.C » et en retour il a fourni un chef-d’œuvre aux proportions épiques. Dès que nous l’avons vu ça nous a terrassés. Il a fait un travail fantastique, c’est un profesionnel complet dans la manière dont il gère son entreprise. Il nous avait approché il y a quelques années, et il est resté en contact depuis que nous nous sommes réunis. Et lorsque le titre de l’album a été dévoilé, il s’est jeté dans l’action pour Jupiter !

Kelly, poursuis-tu une certaine discipline dans la pratique de la guitare, malgré ce qu’on nommera des « problèmes de santé » ? Joues-tu encore un peu chez toi ou jamais ?

Ce ne sont pas de vrais « problèmes de santé » (rire)… Un syndrome du canal carpien (NDLR : problème entraînant divers désagréments, tels que l’engourdissement des doigts) a touché ma main droite, ça ne me permet pas de jouer en live sans m’asseoir et naturellement, je ne veux pas faire ça sur scène… donc nous avons dit à Jonathan de jouer mes parties guitare, de sorte que ça me libère pour assurer le front et donne un autre aspect scénique à Atheist. Je joue de la guitare presque tous les jours, je l’enseigne aussi, et ma main assure suffisamment pour l’écriture et l’enregistrement. Il me suffit de ne pas jouer la musique d’Atheist en live, c’est tout.

As-tu alors suggéré quelques plans de guitare pour Jupiter ?

J’ai écrit beaucoup de choses à la guitare pour des chansons comme « Faux King Christ », et « Second to Sun ». Là, ce sont principalement mes riffs, tandis que « Live and live again » est une création musicale avec Jonathan Baker. « Fraudulent Cloth » est de Jonathan, et « Fictitious Glide » a été signé par Steve Flynn et moi pour la plupart des parties de guitare. Ainsi fusionne une grande variété de styles sur Jupiter.

Pourquoi Chris Baker de Gnostic a-t-il remplacé Rand Burkey? Quels ont été les « problèmes juridiques » évoqués ci ou là qui ont provoqué cette situation ?

Lorsque nous avons décidé de nous réunir pour des shows live, nous avons demandé à Rand de faire partie d’Atheist. Et puis soudain il s’est retrouvé en prison pour quelque temps, ce qui rendait impossible la visite de certains pays par le groupe. Alors nous avons pris la décision de solliciter Chris Baker, de Gnostic. Il a un style rappelant celui de Rand par certains côtés et bien sûr, nous n’avons pas tremblé dans nos bottes à la douane en espérant qu’ils laisseraient Rand entrer au pays. La situation a rendu impossible le travail avec Burkey dans les années qui ont suivi.

Be Sociable, Share!

Laisser une réponse