Anneke Van Giersbergen – Interview bonus Obsküre Magazine #17

02 Jan 14 Anneke Van Giersbergen – Interview bonus Obsküre Magazine #17

On a dégusté avec plaisir le son pop rock aussi énergique que délicat du dernier album d’Anneke Van Giersbergen. La très agréable chanteuse revient avec nous, le temps d’un petit complément à l’interview parue dans Obsküre Magazine #17 !

Puises-tu l’inspiration dans la musique d’autres artistes ? Dans Drive, pop et rock se mélangent aux guitares heavy, on trouve même des touches orientales sur « Mental Jungle ». Tu admires les compositeurs pop qui mêlent plein d’influences dans leur musique ?
Oui, j’admire ceux qui ont essayé plein de choses différentes ; par exemple U2, new wave au départ, puis americana, puis même dance dans les années quatre-vingt-dix. C’est probablement parce qu’en tant qu’auditrice j’aime beaucoup de styles différents. Barbra Streisand autant que Mastodon !

Le texte de l’un des morceaux les plus « sombres » de l’album, « Forgive me », simple et direct, attise ma curiosité… dès le titre.
Pour tout dire, il y a un sens plus subtil que ce que l’on pourrait croire… il s’agit de demander pardon d’être ce que l’on est, avec ses qualités et ses défauts.

Même le titre le plus mélancolique de l’album, « My Mother said », est rempli de quelque chose d’extraordinairement lumineux et positif…
Cette chanson est très personnelle parce que les paroles des couplets sont de véritables extraits de conversations que j’avais avec mes parents. Je suis moi-même mère, et je crois, puisque j’en fais l’expérience, qu’on fait un enfant comme on tire une flèche : il est près de toi, au début. Mais il s’élève et s’envole loin de toi, ensuite. C’est ainsi que les choses doivent se passer, même si les émotions rendent le parcours tortueux.

Y a-t-il des titres qui ont une importance particulière pour toi, sur l’album ?
Je les aime tous, mais en ce moment, mes préférés sont « My Mother said » et « Shooting for the Stars ».

Dirais-tu qu’il y a quelque de « féministe » dans ton œuvre ? Le titre « Treat me like a lady » soulève cette question… très naïvement, je le reconnais !
Je ne suis pas ce que tu appellerais une féministe traditionnelle, d’autant que j’ai travaillé et tourné toute ma vie dans un monde dominé par des hommes, mais je ne suis définitivement pas le genre de fille qui reste là, à se plaindre des mecs. Traite-moi bien, ou je sors les crocs (rires) !

Quels sont tes projets pour les mois à venir ? De nouvelles collaborations, outre la tournée ?
Je vais me concentrer sur cet album pendant un petit moment. On sera sur les routes pendant six semaines à partir de mi-octobre, et on fera quelques dates françaises d’ailleurs. On reçoit beaucoup de demandes, donc je pense qu’on sera en tournée pendant la quasi totalité de l’année prochaine. Je suis très impatiente, pour être honnête : c’est un album qui est fait pour la scène !

> SORTIE : ANNEKE VAN GIERSBERGEN
Drive (InsideOut Music) (2013)
> WEB OFFICIEL
www.annekevangiersbergen.com

Be Sociable, Share!