[Partenariat Concert] Madball+ Mumakil + The Setup – Limoges, Lundi 25 juin

24 Avr 12 [Partenariat Concert] Madball+ Mumakil + The Setup – Limoges, Lundi 25 juin

 

Page Facebook de l’évènement : https://www.facebook.com/events/193823350716877/

MADBALL + MUMAKIL + THE SETUP
Organisé par Metal District & La Fédération Hiero Limoges
au CCM John Lennon / Limoges
Lundi 25 juin 2012 / 20 h

MADBALL
www.myspace.com/madball

Le nom de Madball est indissociable de celui de Freddy Cricien. Frère cadet de Roger Miret, chanteur d’Agnostic Front, il tombe dès sa plus tendre enfance dans la marmite hardcore et fait ses débuts sur les planches lorsque son frère l’invite à chanter sur la scène du CBGB’s de New York alors qu’il n’a que sept ans. Son avenir est déjà tout tracé.

Freddy Cricien effectue son premier concert au sein de Madball en 1988. À cette époque, le groupe composé de Vinnie Stigma (guitare), Roger Miret (basse), et Will Sheppler (batterie), reprend des chansons d’Agnostic Front que ce dernier ne joue que très peu sur scène (Discriminate me, United Blood, Last Warning). Un an plus tard, Madball sort sa première production, Ball of Destruction, mini album composé de vieilleries d’Agnostic Front et de compositions personnelles que l’on retrouvera plus tard sur l’album Set it Off. Trois années durant, le groupe écume les alentours de New York avant de pondre, en 1992, un deuxième mini album, intitulé Droppin’ Many Suckers, pour lequel Madball est rejoint par Matt Henderson.

Madball acquiert très rapidement une réputation de monstre de scène qui lui vaut d’être signé par le label Roadrunner Records (Sepultura, Machine Head, Biohazard) sur lequel sortiront trois albums, Set it Off (1994), Demonstrating My Style (1996) et Look My Way (1998). S’ensuit alors une série de concerts sur tous les continents en compagnie de groupes tels que Black Sabbath ou Slayer. Le point culminant est atteint au Dynamo Festival d’Eindhoven où Madball joue devant 120 000 personnes.

En 2000, Madball signe sur le label Epitaph (NOFX, Pennywise, Rancid) mais se sépare un an plus tard, peu après la sortie de l’album Hold it Down.

Après une interruption de deux années, Madball se reforme autour de Freddy et de Hoya, rejoints par Mitts (ex-Skarhead, Rag Men) à la guitare, et Rigg Ross (ex-Skarhead, Rag Men, Hatebreed) à la batterie. Pour concrétiser cette reformation, le groupe enregistre en 2004 un mini album quatre titres intitulé NYHC.

En 2005 ils ont publié leur nouvel album Legacy. En 2007, Madball sort un nouvel album Infiltrate The System, et enfin en 2010 l’album Empire est édité.

+ MUMAKIL
www.myspace.com/mumakil

Formé en 2004 sur les cendres de Knut, Stumpfucking, Deiceit et Nostromo, Mumakil regroupe Djé, Taverne, Thomas et Seb qui décident, dès les premiers émois du all-star band, de s’orienter vers un Grindcore massif. Les Suisses prennent leur nom d’une créature de la mythologie du Seigneur des Anneaux, le Mumak, sorte d’Elephant gigantesque que l’on peut retrouver sur la pochette de Behold The Failure.

Dès 2005, une première Démo est dévoilée sur le net et permet à Mumakil de se faire un nom en dehors de leurs origines. Les concerts s’enchainent, que ce soit en France ou en Suisse, jusqu’à une nouvelle entrée en studio début 2006 pour Customized Warfare, premier opus du groupe. Pendant ce temps, le combo est contacté par divers labels pour réaliser un split avec Third Degree et Obtuse ainsi qu’une réédition de la démo sous le nom The Stop Whining LP. Milieu 2006 voit débouler Customized Warfare chez Overcome Records, suivi par une série de concerts à travers l’Europe en compagnie de Blockheads.

L’année suivante, à la suite d’un concert avec Misery Index, les Suisses sont contactés afin d’étudier la possibilité d’un Split avec les Américains, qui prendra le nom de Ruling Class Cancelled. Néanmoins, tout n’est pas rose car Overcome coule sous les factures et rend l’âme en milieu d’année.

Pas découragé, Mumakil signe chez Caustic Rhythms et compose quelques compos en vue d’un split avec Blockheads. Dès 2008, Relapse contacte le quatuor pour un contrat, dont la première production est un split avec Inhume, leur ouvre les portes d’un studio pour le second opus qui déboulera en 2009 sous le nom de Behold The Failure. Comme à l’accoutumée, les concerts s’enchainent aux USA ou en Europe, en compagnie de groupes comme Municipal Waste, Disfear ou Entombed.

+ THE SETUP
www.myspace.com/thesetup

The Setup résulte de l’association de Dries Olemans, ex-chanteur de Circle, rejeton de l’écurie Reflections et de la section rythmique de Thumbs Down. Le groupe belge sort un ep intitulé Nine Kinds of Pain sur les labels Anger Management ‘The First Step, Righteous Jams) et Eyespy (Congress).

La signature sur GSR lui permet d’enregistrer son premier album, The Pretense of Normality, en 2005. The Setup possède à son actif de nombreuses dates en compagnie de cadors de la scène hardcore européenne tels que Born From Pain, No Turning Back et Rise And Fall, mais également américaine parmi lesquels Hatebreed, Converge, 7 Seconds, et Modern Life is War.

Après avoir défendu son album sur les routes, notamment aux côtés de The Path Of Resistance et Ringworm, The Setup entre en studio au début 2007 pour enregistrer Minister Of Death…

Rendez-vous le 25 juin à John Lennon !

Ouverture des portes : 20 h 00
Tarif : 15 € (hors frais de loc.)
Billetterie POINT SHOW, UNDERSOUNDS Limoges +
FNAC, Digitick, Tickenet
Bar et restauration sur place.

Organisé par Metal District et la Fédération Hiero Limoges
En co-production avec le CCM John Lennon / Limoges

Be Sociable, Share!

Nikö Pingnelain

Co-Fondateur Obskure.com et ObskureMag Webmaster

Laisser une réponse