Holygram : « Signals » (vidéo)

08 Sep 18 Holygram : « Signals » (vidéo)

Le groupe de Cologne risque de refaire parler de lui avec la mise en ligne d’une nouvelle vidéo intitulée « Signals ». Elle prépare le terrain, avec noirceur, pour la sortie du nouvel album Modern Cults à la mi-novembre 2018.
Une sortie qui sera suivie d’une tournée en fin d’année, à la fois sur les territoire américain et européen.


Les Allemands, à travers leur mixture 2018, créent un son dont le référentiel ne manquera pas d’appeler les lecteurs d’Obsküre. Quelque chose d’à la fois, physique, froid et linéaire, la substance rythmique donnant dans le plus pur style cold / post-punk : la présence de la basse marque, et sa froide linéarité soutient des flottements de guitare qui feront assurément vibrer les sensibilités shoegaze… sans tomber dans l’illisibilité, bien au contraire. Le groupe reste économe, et d’autant plus efficace. Pas une surprise si vous entendez quelque chose de Slowdive ou Cocteau Twins dans ces cristaux aériens.
Ce son s’inscrit en cohérence avec la ligne dessinée par les premiers enregistrements, dans les termes du groupe lui-même : « Avec Modern Cults, nous voulions approfondir les thèmes de notre EP de 2016 et explorer plus avant ses paysages nocturnes. C’est un voyage au sein d’une ville au crépuscule, un lieu entre espoir et perte, quelque chose de tout à fait personnel. À quel point certains endroits nous imprègnent-ils et que nous arrive-t-il lorsqu’ils se désagrègent ? »

La production de l’album a répondu à une vision éclairée de la résonance à atteindre : « Nous voulions capturer notre son live et avons travaillé avec le producteur italien Maurizio Baggio, responsable des albums Deeper et Criminal de The Soft Moon. Nous cherchions quelque chose de brut et de monumental, mais néanmoins accrocheur et lumineux. Les onze morceaux représentent en quelque sorte la version idéale d’un show d’Holygram. »

Quant au premier single, il porte jusque dans son visuel un propos étouffé : « Le premier extrait de l’album, ‘Signals’, tente de briller comme une étoile mais reste finalement une masse sombre et inertielle qui vous entraîne dans un délire fiévreux. La communication s’avère impossible, tout est fracturé. Pour la vidéo, nous avons travaillé avec des sculptures en plomb de l’artiste Christian Keinstar, basé à Cologne, pour créer la bonne ambiance visuelle pour la chanson. »
C’est Keinstar qui, d’ailleurs, signe la photo recouvrant la pochette du single.

L’album sort sur Synthetic Symphony/Oblivion/SPV pour l’Europe, et Cleopatra Records pour le territoire américain.
Et la tournée associera Holygram à VNV Nation. Rien que ça.

> HOLYGRAM ONLINE
Site officiel
Facebook

Be Sociable, Share!